Semences Prograin poursuit son essor

Le président de Semences Prograin, Alain Létourneau.... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le président de Semences Prograin, Alain Létourneau.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Saint-Césaire) Semences Prograin de Saint-Césaire ajoute un jalon à sa croissance. L'entreprise devient partenaire majoritaire du nouveau programme de recherches Sevita Genetics de l'entreprise ontarienne Sevita International. Le but: poursuivre le développement de la recherche sur les semences de soya sans OGM au Canada.

L'entité Sevita Genetics mettra en commun l'expertise des deux compagnies, mais sa direction sera confiée au propriétaire et président de Semences Prograin, Alain Létourneau. Ce dernier devient également actionnaire minoritaire et membre du conseil d'administration de Sevita International.

«On souhaitait grossir notre programme de recherche. Là, on vient de doubler les effectifs, car on est huit chez Prograin et ils sont huit chez Sevita International. D'autres emplois seront aussi créés à moyen terme. Mais ce n'est pas une fusion, c'est une collaboration plus étroite entre nos deux entreprises», précise M. Létourneau.

«En ayant 51% de Sevita Genetics, on obtient les droits et la propriété intellectuelle sur la commercialisation du matériel génétique de Sevita International», ajoute l'homme d'affaires.

Ce partenariat, dont les discussions se sont étalées sur deux ans, permet également à Semences Prograin d'être plus présente en Ontario et dans d'autres provinces canadiennes.

Collaborateurs... et compétiteurs

Semences Prograin est reconnue comme la plus importante entreprise privée de soya à valeur ajoutée au Canada. Elle est devenue au fil des ans une référence mondiale dans son domaine.

Quant à Sevita International, elle possède des usines de conditionnement de semences, de ventes et des installations d'exportation en Ontario, au Québec et à l'Île-du-Prince-Édouard. Elle exporte 100 000 tonnes métriques de soya sans OGM cultivé au Canada.

C'est l'actuel directeur de recherche de Semences Prograin, Éric Gagnon, qui coordonnera les activités de recherche et de développement de la société Sevita Genetics. Ce dernier sera présent en alternance au centre technologique de Saint-Césaire et aux installations de Sevita International à Inkerman, en Ontario.

Pour ce détenteur d'une maîtrise en génétique, gérer une autre équipe de professionnels canadiens consacrée à la recherche et au développement du soya «adapté aux besoins des clients» représente un nouveau défi stimulant. «Mon objectif est de travailler avec les deux équipes de recherche de Prograin et Sevita Genetics, et de réaliser la synergie complète que nos forces combinées peuvent apporter à la recherche sur le soya au Canada», mentionne-t-il.

Sevita Genetics fournira à Sevita International et Semences Prograin des variétés de soya de la prochaine génération. Les deux entreprises continueront cependant à vendre leurs propres variétés de soya sous leurs marques respectives - Proseeds et Prograin - sur le marché canadien.

«Sur le plan de la recherche, on devient complémentaires. Mais nous demeurons des compétiteurs dans le domaine de l'alimentation humaine, à l'avantage de nos clients», résume Alain Létourneau.

Cette nouvelle association pourrait permettre la création de quels types de produits? «Dans les prochaines années, on va travailler, par exemple, sur un soya qui servira de nourriture aux poissons élevés en pisciculture. Cela remplacera la farine de poisson dont ils sont nourris actuellement», illustre M. Létourneau.

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer