Programme de rabais familial : une coûteuse popularité

Pas moins de 70 % des inscriptions effectuées auprès... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Pas moins de 70 % des inscriptions effectuées auprès de Granby Multi-sports, comme pour le soccer, profitent du programme de rabais familial, selon les statistiques de la Ville

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le programme de rabais familial appliqué aux activités de loisirs des jeunes connaît une telle popularité à Granby que la valeur des rabais accordés a bondi de 55% depuis 2009. Une augmentation que l'administration municipale aimerait toutefois contrôler davantage, a souligné le maire, Pascal Bonin.

Le programme est là pour rester, assure le maire. Mais «dans un contexte de rationalisation des dépenses, il va falloir contrôler ça un peu plus», croit-il.

«On voit vers où ça s'en va. Et c'est correct. Mais il ne faut pas avoir une tangente exponentielle. Ça a vraiment explosé depuis 2009», ajoute Pascal Bonin.

En vertu de ce programme, des rabais sont accordés lors des inscriptions aux activités (sauf exception), selon le nombre d'enfants de la famille. Les rabais vont de 25% pour les familles de deux enfants, à 35% pour celles de trois enfants et les familles d'accueil. Ils atteignent même 50% pour les familles de quatre enfants et plus.

Dès sa création en 2009, le programme a connu une popularité instantanée. «On avait prévu un budget de 100 000$ au début. On n'avait aucune idée de ce que ce ça allait donner», se souvient le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire, Patrice Faucher.

Les rabais accordés se sont finalement élevés à 211 427$ en 2009. Pas moins de 11 922 inscriptions ont profité de ce programme. En 2014, selon le bilan déposé en début de semaine au conseil municipal, les rabais offerts ont totalisé 328 623$, dans le cadre de 15 707 inscriptions. Le budget prévu l'an dernier pour ce programme était de 300 000$.

à l'étude

Le maire affirme qu'un mandat a été donné à l'administration municipale afin de revoir les modalités du programme. «On veut voir comment on peut gérer les augmentations. C'est sûr que ça (le programme) va rester là. C'est définitif. Mais est-ce que ça sera un peu moins généreux? Peut-être... On veut promouvoir les saines habitudes de vie. Mais il faut aussi mettre des balises», avance Pascal Bonin.

Selon le maire, Granby serait parmi les villes les plus «généreuses» en la matière. «Plusieurs villes ont des programmes de rabais familiaux, opine Patrice Faucher. Mais à ma connaissance, il n'y en a pas beaucoup d'aussi généreux et simples d'application.»

Le directeur du service de la coordination du loisir, des arts, de la culture et de la vie communautaire souligne que le conseil municipal sera saisi au cours des prochaines semaines de certaines recommandations. «Les principes du programme vont demeurer les mêmes, soit l'accessibilité et le pourcentage qui augmente en fonction du nombre d'enfants», assure toutefois M. Faucher.

Les résultats démontrent par ailleurs, estime-t-il, que le programme répond «à un grand besoin». Pas moins de 60% des inscriptions réalisées aux activités de la piscine Miner ont bénéficié de rabais. Ce pourcentage grimpe à 70% pour les activités offertes par Granby Multi-sports et 80% pour les camps de jour sous la houlette de Vie culturelle et communautaire, selon les statistiques de la Ville.

«Les commentaires qu'on a, c'est que, dans un contexte où le budget loisirs des familles est parfois limité, le programme permet aux enfants de faire plus d'activités ou bien il permet à tous les enfants d'une même famille de faire des activités», relève Patrice Faucher.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer