Projet Le Nautiqua à Waterloo : les travaux devraient être lancés ce printemps

Le Nautiqua offrira plus de résidences semi-détachées et... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Le Nautiqua offrira plus de résidences semi-détachées et moins de condos que dans les plans initiaux.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Malgré un retard de quelques mois, le promoteur du futur ensemble résidentiel Le Nautiqua assure que le projet va bon train et que la construction sera lancée ce printemps.

Le président du Groupe Bellus, Gilles Lépine, a expliqué que des modifications au projet initial ont eu pour effet de repousser le début des travaux. En ajustant à la baisse la densité du développement, il a fallu revoir la capacité du réseau d'aqueduc et d'égout dans ce secteur.

Les élus waterlois ont en effet mandaté Les Consultants SM récemment pour préparer les plans et devis du nouveau plan d'aménagement. La note, estimée à 13 500$ plus taxes, sera ensuite refilée au promoteur.

L'an dernier, le Groupe Bellus comptait construire, au cours de cinq prochaines années, 180 unités de type unifamilial, maisons de ville, semi-détachés et condos dans un style d'architecture Nouvelle-Angleterre. Si la facture visuelle demeure, le nombre d'unités est passé à 160. «Le concept reste le même, mais le modèle a un peu changé. Après un sondage auprès de notre clientèle potentielle, on a diminué un peu le nombre d'unités. Il y aura moins de condominiums et plus de jumelés», indique M. Lépine.

Le Nautiqua vise notamment les propriétaires de résidences secondaires et les retraités. Selon M. Lépine, le Groupe Bellus s'est inspiré du principe des «Gated Communities» de la Floride et souhaite créer un projet unique en bordure du lac Waterloo. Les propriétaires seront automatiquement membres d'un club nautique - qui sera localisé près de l'entrée du développement - avec piscine intérieure, salle de réception, salle de billard, bistro, centre d'exercices et terrasse. Ils auront également accès à un quai avec des équipements nautiques.

attendu

La municipalité de Waterloo fonde beaucoup d'espoir en ce projet résidentiel qui verra le jour sur le site de l'ancienne usine Meubles Roxton. L'an dernier, le maire Pascal Russell évaluait à 50 millions$ la richesse foncière que pourrait générer ce développement une fois complété.

Bien que l'immense terrain qui accueillera ce nouveau quartier fasse l'objet d'une entente, Gilles Lépine admet que la transaction n'est pas encore notariée. L'achat devrait être officialisé prochainement, assure-t-il.

«On veut commencer à vendre en février, lors du Salon Expo Habitation de Montréal, où la Ville de Waterloo tiendra un kiosque. Nous aurons aussi un bureau de vente directement sur le site de Waterloo bientôt.»

Par ailleurs, la municipalité a donné son aval aux recommandations du Comité consultatif d'urbanisme (CCU), qui a accepté les plans préliminaires d'architecture et les échantillons de revêtements et de couleurs que le promoteur souhaite utiliser dans la construction des habitations du Nautiqua.

Si tout se déroule comme prévu, les travaux devraient débuter dans la rue du Lac en mars ou avril prochain. Quant à la future rue Nautiqua, qui longera le plan d'eau, elle devrait être complétée d'ici l'automne prochain. 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer