«One man show»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Que vous regardiez vers Ottawa, vers Québec, vers Montréal, vous serez un spectateur bien involontaire d'un mauvais «show». Les têtes d'affiche changent, mais le scénario est le même: vide de sens, après moi le déluge, du style «kid Kodak». Ils ont été élus selon les règles démocratiques, endurons notre mal.

Après Moe, Larry et Curly, nous avons droit à Steph, Phil, Régis ou Denis. Les caricaturistes ont de la matière première inépuisable: ce sont des ressources malheureusement renouvelables, sans être inscrites en Bourse. Leurs valeurs sont limitées et peu exportables. C'est pour consommation domestique seulement.

En plus de ces têtes d'affiche, il faut reconnaître que les rôles de soutien volent la vedette de temps en temps.

Stephen Harper à Ottawa

Notre «canadian prime minister», du moins jusqu'en octobre 2015. Mais connaissant les «Canadians», votre pronostic vaut le mien. Il fait son show au Canada et ailleurs par le vaste monde. Il va même jusqu'au Mur des Lamentations à Jérusalem pour se montrer. Il est plus Netanyahou que le vrai. Sa devise: faites ce que je dis et non ce que je fais. Il se prend pour la réincarnation de J.-C. Il se voit la Voix, la Vérité, la Vie. Il valorise la démocratie, mais en même temps, SON Canada vend pour 15 milliards de dollars d'armement à l'Arabie Saoudite, royaume hautement démocratique comme nous le savons tous. Royaume, selon les experts, qui est une basse des mouvances islamistes radicales. En plus de faire SA morale démocratique à gauche et à droite, notre «canadian prime minister» se fait plaisir en mettant régulièrement SON parlement en lock-out. Il supporte assez mal les personnes qui ne sont pas en accord avec lui: les groupes féministes et les scientifiques, entre autres. Pour lui, le réchauffement climatique est une fiction.

Rôles de soutien: Jason Kenney, Christian Paradis, Denis Lebel, James Moore: selon le dossier et l'actualité.

Philippe Couillard, M.D. à Québec

Premier ministre du Québec à cause des stratèges du Parti québécois. Lui aussi connaît bien l'Arabie Saoudite. Il y a pratiqué la médecine quelques années (1992-1996). Il a été aussi membre de leur conseil consultatif international de la santé. Faut-il maintenant se surprendre que ce bon docteur tergiverse sur un éventuel projet de loi sur la laïcité et la lutte à l'intégrisme? L'an dernier, n'a-t-il pas indiqué la porte à sa députée Fatima Houda-Pepin, musulmane, sous prétexte qu'elle ne s'inscrivait pas dans son idéologie?

Rôles de soutien: Gaétan Barrette M.D., Yves Bolduc M.D., Martin Coiteux: selon les dossiers et les mesures d'austérité.

Régis Labaume à Québec et Denis Coderre à Montréal

Un est maire de la ville de Québec, l'autre est maire de la ville de Montréal. Celui de Québec fabule sur le retour des Nordiques au hockey et de Badaboum à son nouvel amphithéâtre: 400 millions aux frais des contribuables. Celui de Montréal fantasme sur le retour des Expos au baseball et de Youppi au Stade olympique.

Rôles de soutien: aucun, les deux maires occupent toute la place. C'est la définition même du «one man show». Ce sont des «kids Kodak». Un maire ou deux maires, et les caméras ne sont pas loin.

 

Comme l'a déjà souligné le chroniqueur Michel C. Auger, les critères de qualité des personnages politiques ont dangereusement diminué depuis les années 1960. Pearson, P. E-Trudeau, Lesage, Lévesque, Drapeau ont été remplacés par Harper, Couillard, Labeaume, Coderre.

Faut-il se rappeler ce qu'Einstein a déjà affirmé: les populations ont les gouvernements qu'elles méritent: pauvres Calimero que nous sommes. Consolons-nous, nous pourrions être en Arabie Saoudite. C'est à s'ennuyer de Jean Chrétien.

 

Bernard Fournelle

Granby

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer