Salaire des cadres à Cowansville: la conseillère Labbé souhaite une réflexion

Le maire Arthur Fauteux respecte la décision de... (Photos archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire Arthur Fauteux respecte la décision de Mme Labbé, mais s'interroge cependant à savoir si elle a choisi le bon moment pour soulever cet enjeu.

Photos archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les salaires offerts par la Ville de Cowansville à ses cadres devraient être revus, croit la conseillère Corinne Labbé. Elle appelle le conseil à une réflexion sur la masse salariale des hauts fonctionnaires de la Ville.

La conseillère du quartier de Ruiter a lancé le débat lundi alors que les membres du conseil, réunis en assemblée spéciale, étaient appelés à combler le poste de greffier de la Ville. Mme Labbé s'est dite surprise des échelons salariaux liés à cette fonction. Le premier échelon est de 76 000 $ et le sixième et dernier est de 87 000 $.

«Dans un contexte où les masses salariales des villes sont importantes, ça demande une réflexion», croit Mme Labbé.

Pour ces raisons, la conseillère a voté contre l'embauche de Me Stéphanie Desraspe comme greffière. Elle assure avoir agi par principe. «Ce n'est pas contre la personne. Elle est compétente, je suis sûre. Je fais confiance au comité de sélection. Je voulais m'abstenir, mais on m'a dit que je ne pouvais pas, que je devais voter oui ou non.»

Mauvais moment

Le maire Arthur Fauteux respecte la décision de Mme Labbé. Il s'interroge cependant à savoir si elle a choisi le bon moment pour soulever cet enjeu. «Elle a le droit à son opinion et à la dissidence. Mais je ne pense pas qu'on doit lancer une telle réflexion alors qu'on comble un poste bien précis. Ça fait porter le débat sur la personne», a-t-il dit en entrevue hier après-midi.

Sur le fond de la question, M. Fauteux est d'avis que les salaires versés par la Ville à ses hauts fonctionnaires sont raisonnables. Il cite une analyse réalisée en 2010 comparant les salaires payés par la Ville de Cowansville à ceux de villes de tailles et de budgets semblables. La conclusion est que Cowansville se trouve en bas de la moyenne de villes étudiées, un écart d'entre5 et 10 %.

Exigences élevées

M. Fauteux a rappelé que les exigences pour occuper des postes-cadres dans une municipalité sont élevées. Les candidats doivent avoir atteint de hauts niveaux de scolarité, posséder une solide expérience et être capables de travailler sous pression. «On leur en demande beaucoup. Ce sont des responsabilités très importantes», a-t-il dit.

Les municipalités, a insisté le maire, doivent offrir de bonnes conditions salariales et environnementales pour non seulement attirer des candidats de qualité, mais aussi pour assurer leur rétention.

Malgré que ses conditions salariales soient inférieures à d'autres villes comparables, la Ville de Cowansville n'a pas l'intention de les revoir à la hausse, a dit M. Fauteux. «Je pense que nos cadres sont satisfaits.»

Notons que Me Desraspe, qui est greffière adjointe à la Ville de Bromont, entrera en fonction le 16 février. Elle remplacera Me Sandra Ruel qui a quitté en novembre dernier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer