Le restaurant La Tablée de Joachim fermé sans préavis

Le maire de la municipalité, René Beauregard, n'approuve... (photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le maire de la municipalité, René Beauregard, n'approuve pas cette décision.

photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Saint-Joachim-de-Shefford) Que se passe-t-il à la Coop Au coeur du village? Les clients du restaurant La Tablée de Joachim se sont butés à une porte close, mercredi dernier, apprenant avec étonnement la fermeture temporaire du bistro. L'assemblée générale de la coopérative, mercredi de la semaine prochaine, pourrait permettre aux citoyens d'en savoir davantage sur les visées de l'organisme.

La suspension des activités de restauration est encore plus surprenante quand on sait qu'à peine quelques jours auparavant, la Coop avait avisé sa clientèle que La Tablée de Joachim serait ouverte tous les jours de la semaine, sauf le lundi, mardi, mercredi et jeudi soir.

Le dépanneur et la station-service poursuivent toutefois leurs activités.

Depuis son inauguration en décembre 2012, après de longues années d'efforts, la gestion de la coopérative a toujours représenté un défi pour les administrateurs. En janvier 2014, un peu plus d'un an après son inauguration, le complexe multiservice affichait un bon achalandage et un bilan financier positif - un chiffre d'affaires de 370 000$ pour le restaurant, de 720 000$ pour le dépanneur et de 1 310 000$ pour le poste de distribution d'essence. Les dépenses, cependant, demeuraient plus élevées que les revenus, avait souligné le président de l'époque, Roch Poirier. «On a une base solide. Nos objectifs de vente ont été atteints. On est sur la bonne voie, mais rien n'est garanti», avait-il rappelé, en mentionnant le peu de marge de manoeuvre dont l'organisme disposait.

La hausse du nombre de membres et la location d'espaces commerciaux à l'étage du bâtiment faisaient notamment partie des options envisagées pour garnir ses coffres.

En 2014, le conseil d'administration avait amorcé un plan de consolidation pour lui permettre d'avoir les reins plus solides. Le refinancement global de ses dettes - pour lesquelles la Coop payait 9% d'intérêt à divers créanciers - semblait une solution avantageuse.

La municipalité en appui

En novembre dernier, à la lumière des résultats de la Coop, la Ville avait accepté de se porter garante de ce refinancement au montant de 1,8 million$ auprès de Desjardins à un taux de 2,64% sur 25 ans. Ce projet avait été approuvé par les citoyens, mais les élus attendent toujours l'autorisation finale du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire avant de procéder au cautionnement.

La cessation soudaine des activités du restaurant a donc pris la municipalité par surprise. «Ce n'est pas l'avenue qu'on aurait souhaitée. La municipalité n'est pas en accord avec cette décision», a confié le maire René Beauregard.

Chose certaine, Saint-Joachim ne peut se permettre de perdre de tels services, admet-il, la Coop étant le lieu de rassemblement et le seul point de services de la population. «Ce serait terrible pour la municipalité. On veut trouver la meilleure solution pour les citoyens, la coop et la municipalité. On poursuit notre réflexion dans ce dossier, en attendant la réponse du Ministère. On a demandé aux administrateurs les résultats financiers les plus récents de la Coop.»

Selon une bénévole, c'est cette période de flottement avant la tombée de la décision de refinancement - jumelée à la baisse d'achalandage normale de janvier - qui aurait poussé le conseil d'administration de la coopérative à interrompre les opérations du restaurant.

La Voix de l'Est n'a pu joindre hier le nouveau président de la coopérative de solidarité, Gilbert Valiquette, pour connaître les détails de cette fermeture.

L'assemblée générale de la Coop Au coeur du village aura lieu le mercredi 28 janvier à 19 h au 556, rue des Loisirs à Saint-Joachim. Seuls les membres auront le droit de vote, mais toute la population peut s'y présenter.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer