Manque à gagner de 285 000$ à Bromont: Québec refuse de rembourser les dégâts d'Irene

La tempête Irene, qui a frappé la région... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

La tempête Irene, qui a frappé la région à la fin du mois d'août 2011, a causé des centaines de milliers de dollars de dégâts, notamment aux routes, ponts et ponceaux.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Bromont) La tempête Irene en août 2011 aura causé un trou de près de 300 000 $ dans le budget de la Ville de Bromont. Le ministère de la Sécurité publique (MSP) refuse en effet de rembourser quelque 285 000 $ de frais engagés par la Ville pour réparer les dégâts causés à ses infrastructures et ses équipements.

Les dépenses de la Ville liées à la tempête se sont élevées à 298 601,74 $, selon un document obtenu par La Voix de l'Est via la Loi d'accès à l'information. La Ville a réclamé ces dépenses au ministère de la Sécurité publique, responsable d'un programme d'aide aux municipalités en cas de sinistre. Toutefois, après analyse, le MSP a rejeté à peu près toutes les dépenses présentées, les jugeant non admissibles au programme.

Seules des dépenses liées aux salaires d'employés et à la location de machineries industrielles ont été acceptées par les fonctionnaires. Celles-ci ont été évaluées à 13 738,44 $. Dans les faits, la Ville a reçu un maigre chèque de 1585,61 $.

Dans son document d'analyse des dépenses, le ministère conclut que les dépenses jugées non admissibles peuvent être remboursées par les assureurs de la Ville. Jointe hier, la mairesse de Bromont, Pauline Quinlan, n'était pas en mesure de commenter le dossier. La direction générale, a-t-elle dit, analyse le tout. «Nous sommes en train de regarder ça avec nos assureurs», a-t-elle dit.

Plus généreux

Chose certaine, le MSP a été plus généreux envers les municipalités voisines de Bromont. Les directions générales des municipalités de Sutton, Cowansville, Lac-Brome, Brigham et Abercorn ont toutes confirmé avoir été remboursées par Québec pour les dégâts causés par Irene. En tout et pour tout, ces municipalités ainsi que la Ville de Bromont ont déboursé 1 087 252 $ pour réparer les dommages.

Probablement la plus touchée par la tempête Irene, la Ville de Sutton a dépensé 556 907,57 $ (plus taxes) pour réparer des routes, des ponts et des ponceaux. De ce montant, le MSP lui en a remboursé 420 515,20 $. Un premier paiement de 175 000 $ a été reçu en janvier 2012. Le deuxième versement, de 245 515,20 $ a été envoyé à la municipalité en mai 2014. La Ville de Cowansville a engagé des dépenses de 148 686,61 $ pour réparer les traces d'Irene. Elle a obtenu une compensation de 83 596,96 $ de Québec en mai 2013. Du côté de Lac-Brome, la Ville a dépensé 55 242 $ pour réparer les dégâts. Elle a reçu un remboursement de 28 638,43 $. Un premier paiement, de 20 000 $, a été fait en mars 2012. Le reste, 8638,43 $, a été payé en septembre 2013.

À Brigham, les dépenses admissibles se sont élevées à 24 438,64 $. Du montant, le gouvernement du Québec en a remboursé 13 178,41 $, payés en deux temps (11 500 $ en janvier 2012 et la balance en juin dernier).

Les dépenses de la municipalité d'Abercorn en lien avec Irene ont été de 3375,84 $, essentiellement pour dégager ses chemins des arbres et branches tombées. Ses dépenses ont été entièrement remboursées en juin dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer