FIER: Bonnardel veut plus de transparence

Le député François Bonnardel.... (photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le député François Bonnardel.

photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) Les informations relatives aux activités du Fonds d'intervention économique régional Montestrie doivent être publiques, soutient le député de Granby, François Bonnardel.

C'est une question de transparence, plaide le représentant de la CAQ à l'Assemblée nationale. Chaque fonds d'intervention économique régional (FIER) devrait communiquer ces informations, selon lui. «Les Québécois ont mis des millions de dollars là-dedans. Ils ont le droit de savoir comment cet argent a été utilisé, où cet argent est allé», a affirmé le porte-parole du deuxième groupe d'opposition en matière de finances.

La Voix de l'Est rapportait samedi que le gestionnaire du FIER Montestrie, Mario Duguay, refusait de dévoiler le nom des entreprises qui ont obtenu du financement. Il a indiqué qu'il s'agissait d'informations confidentielles.

Créé en 2005 par une douzaine d'investisseurs, le FIER Montestrie compte sur un fonds de 7,3 millions$, dont 4,8 millions$ proviennent d'Investissement Québec. Cette société d'État a mandaté le FIER Montestrie pour offrir du capital de risque aux entreprises des MRC de la Haute-Yamaska, de Brome-Missisquoi et d'Acton. Or, au printemps 2009, le FIER avait investi dans cinq entreprises à l'extérieur de son territoire, dont 250 000$ dans un hôtel pour chiens et chats dans l'arrondissement de Lachine à Montréal.

Les administrateurs des FIER, Investissement Québec et le gouvernement libéral de l'époque s'étaient retrouvés dans une tempête médiatique après que les partis d'opposition eurent révélé que nombre de FIER avaient investi dans des entreprises à l'extérieur de leur territoire. Des cas d'apparence de conflits d'intérêts avec des donateurs libéraux et de favoritisme avaient été dénoncés par le Parti québécois et l'Action démocratique du Québec.

«Ç'a été un dossier chaud», se rappelle le député Bonnardel, alors porte-parole de l'ADQ en matière d'économie. «Ça n'avait pas de bon sens comment c'était géré.»

Depuis cet épisode, aucune information n'a filtré sur les activités des FIER. Une situation inquiétante aux yeux de M. Bonnardel, qui a souligné qu'on venait à peine de sortir de la Commission Charbonneau. «On se rend compte qu'on retourne tranquillement dans les petites façons de faire. On ne doit pas retomber là-dedans.»

Charité chrétienne

Le fait que des investisseurs privés contribuent aux FIER ne doit pas servir d'excuse pour taire des informations, a dit M. Bonnardel. «Il faut féliciter ces gens d'investir dans des entreprises en région, de contribuer à leur développement. Mais ils ne le font pas par charité chrétienne. C'est pour faire de l'argent. Les entreprises paient des intérêts de 10, 11, 12% sur leurs prêts, c'est beaucoup plus que dans les banques. Mais c'est pour ça qu'on appelle ça du capital de risque.»

Le fait de cacher des informations suscitera des soupçons dans la population, pense le député de Granby. Il se demande si le FIER Montestrie a respecté le ratio d'investissements à faire en région ou s'il cache un «canard boiteux». Le seul moyen de dissiper tous les doutes, maintient-il, est de rendre les informations publiques.

Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, Jacque Daoust, responsable d'Investisssement Québec n'était pas disponible hier pour nous parler. Son attachée de presse Mélissa Turgeon nous a référé à la porte-parole d'Investissement Québec, Chantal Corbeil. Nous n'avons pu lui parler hier.

Cet automne, Investissement Québec avait refusé de nous communiquer les noms des entreprises dans lesquelles le FIER Montestrie a investi.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer