Rénovation de l'ancien zellers: le projet tarde à se concrétiser

Le projet de conversion de la vaste bâtisse... (Photo Alain Dion, archives La Voix de L'Est)

Agrandir

Le projet de conversion de la vaste bâtisse commerciale qui abritait le magasin Zellers à Granby tarde à se concrétiser. Faute d'avoir entrepris des travaux, le permis de construction émis au début de l'été par la Ville de Granby au propriétaire de l'immeuble, l'agence immobilière torontoise Strathallen, est échu.

Photo Alain Dion, archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le projet de conversion de la vaste bâtisse commerciale qui abritait le magasin Zellers à Granby tarde à se concrétiser. Faute d'avoir entrepris des travaux, le permis de construction émis au début de l'été par la Ville de Granby au propriétaire de l'immeuble, l'agence immobilière torontoise Strathallen, est échu, a appris La Voix de l'Est.

Une fois le permis émis, ce qui a été fait le 23 juin dernier, les promoteurs disposaient d'une période de six mois pour lancer les travaux. Mais rien n'a bougé. C'est le calme plat au 100 rue Saint-Jude. «Le permis est échu depuis le 24 décembre. Ils devront faire une nouvelle demande s'ils veulent faire des travaux», a expliqué le directeur du service d'urbanisme de la Ville, Dominic Desmet. 

Selon lui, les permis sont assortis de dates d'expiration pour éviter que des chantiers démarrent des années après la délivrance d'une autorisation et que la réglementation ait changé. Selon M. Desmet, le dossier ne serait toutefois pas mort pour autant. «Il y a encore des contacts (avec les promoteurs)», laisse-t-il savoir. «Mais on ne sait pas s'il y aura de nouveaux plans ni si ce sera le même projet», précise le directeur du service d'urbanisme.

Supercentre Walmart?

Au moment de l'émission du permis, tout semblait indiquer que l'endroit pourrait devenir un supercentre Walmart, même si aucune confirmation officielle n'avait pu être obtenue. Plusieurs indices tendaient dans cette direction. Alex Roberton, directeur des affaires corporatives chez Walmart, avait reconnu du bout des lèvres que Granby est un des sites à l'étude pour l'implantation d'un supercentre. Et l'architecte montréalais à l'origine des plans soumis lors de la demande de permis, Michael Pitsas, compte Walmart parmi ses clients.

Plusieurs rumeurs ont circulé à la succursale granbyenne tout au cours de l'automne à savoir que le magasin déménagerait en 2015. Rumeurs toutefois démenties à quelques reprises par Alex Roberton et la directrice du Walmart à Granby, Guylaine Goulet. Hier encore, cette dernière tenait le même discours. «Il n'y a rien qui bouge. Et je n'ai pas eu d'indication qu'on allait bouger», a-t-elle laissé tomber.

Selon le permis émis par la Ville, il était prévu d'agrandir l'ancienne bâtisse du Zellers, dont la superficie actuelle est de 10 153 mètres carrés (109 285 pieds carrés), jusqu'à 14 556 mètres carrés (156 679 pieds carrés). Les travaux prévoyaient en outre le réaménagement du stationnement. Un centre de jardinage et une pépinière étaient par ailleurs inclus dans le projet. Le maire Pascal Bonin aimerait bien que «ça bouge». Le projet en est un d'importance pour la ville, dit-il. Mais il dit comprendre que cela s'inscrit dans un contexte où «le secteur commercial est en plein changement». «C'est normal que ça prenne du temps. Je suis loin d'être pessimiste», assure le maire Bonin.

Les appels et courriels logés par La Voix de l'Est auprès de membres de la direction de l'agence immobilière Strathallen au cours des derniers jours sont demeurés lettre morte.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer