Vers un projet de 96 logements sociaux à Granby

La directrice de l'OMH, Sylvie Lafontaine, précise que... (photo Julie Catudal)

Agrandir

La directrice de l'OMH, Sylvie Lafontaine, précise que le projet de 96 logements sociaux et communautaires en est à ses balbutiements. La demande officielle d'unités de logement devrait être logée à la Société d'habitation du Québec (SHQ) au printemps, dit-elle.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Voix de l'Est

Parce qu'il souhaite réduire de façon importante sa liste d'attente, l'Office municipal d'habitation (OMH) de Granby planche sur un projet qui permettrait le développement de 96 logements sociaux et communautaires. La principale clientèle visée: les personnes seules et âgées de 50 ans et plus. La Ville de Granby appuie ce projet et a récemment consenti à donner un terrain pour sa réalisation.

Aucun site précis n'a toutefois encore été ciblé, a dit hier le maire Pascal Bonin. La Ville a quelques terrains dans sa mire et devra vraisemblablement faire une acquisition. «Nous sommes en négociation avec plusieurs propriétaires», a avancé M. Bonin, sans toutefois vouloir donner davantage de détails sur les propriétés visées.

Chose certaine, l'endroit, en zone urbaine, devra être suffisamment grand pour accueillir les bâtiments qui composeront l'ensemble d'habitations. Le maire refuse pour l'instant de chiffrer l'implication financière de la Ville. Mais cette dernière pourrait atteindre «les sept chiffres». «Ça ne serait pas étonnant», laisse tomber Pascal Bonin.

Il assure cependant que la Ville a prévu le coup. Une enveloppe de 500 000 $ a été mise de côté dans le budget adopté le mois dernier. Et pareille somme devrait annuellement être prévue dans les prochains budgets. «On ne peut pas donner des mandats et faire des demandes à la SHQ sans donner à l'OMH les moyens de réaliser ces choses-là», est convaincu Pascal Bonin. Selon le maire, il importe de «donner de grands coups» pour rattraper un tant soit peu le retard observé en matière de logements sociaux à Granby.

Balbutiements

La directrice de l'OMH, Sylvie Lafontaine, précise que le projet de 96 logements sociaux et communautaires en est à ses balbutiements. La demande officielle d'unités de logement devrait être logée au programme AccèsLogis Québec de la Société d'habitation du Québec (SHQ) au printemps, dit-elle. En vertu de ce programme, les municipalités doivent fournir leur appui et une contribution financière - sous la forme d'un terrain dans ce cas-ci - au projet.

Si la demande est complète, l'OMH pourrait recevoir une réponse dans les mois suivants. Si le feu vert est donné, le projet pourrait par la suite se concrétiser dans un horizon de deux ans, estime Mme Lafontaine.

Ce projet aurait l'avantage d'avoir un impact significatif sur la liste d'attente de l'OMH qui compte 350 ménages. Plus de la moitié de la liste est composée de personnes seules et âgées de 50 ans et plus, fait valoir la directrice de l'OMH.

Environ 10 % des unités de logement du nouveau projet seraient aussi destinées aux personnes âgées aux prises avec une légère déficience intellectuelle, est-il précisé.

«Le projet nous allume énormément, lance Sylvie Lafontaine. On ne veut pas que ça soit juste un projet béton. On veut qu'il y ait des milieux de vie à travers les édifices. On ne veut pas juste avoir du béton et des stationnements. On voudrait qu'il y ait des aires de rencontres, avec possibilité d'avoir un jardin pour ceux qui vivent là. On voudrait que ça soit un micro-milieu de vie intéressant.»

Grosse année

L'année 2015 devrait par ailleurs être une grosse année pour l'Office municipal d'habitation, car le projet de la rue Le Corbusier, dans l'air depuis trois ans et destiné aux parents étudiants, devrait finalement se concrétiser cet automne, confirme Sylvie Lafontaine.

Une réponse est aussi attendue afin de rénover les 40 logements de la Villa Assomption, au 95, rue L'Assomption, note la directrice.

Le projet de logements sociaux dans le développement des terres Miner a cependant été mis en veilleuse. Pour l'heure, la priorité est accordée aux personnes seules et âgées de 50 ans et plus. Et c'est à proximité du centre-ville - et, par conséquent, des services - que cette clientèle, qui n'a souvent pas de voiture, doit résider, estiment la Ville et l'OMH.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer