Meurtre d'Alain Bernard: les derniers procès sont fixés

Quatre semaines sont réservées pour le procès de... (Illustration Serge Paquette, collaboration spéciale)

Agrandir

Quatre semaines sont réservées pour le procès de Patrice Bernard (sur l'illustration), le neveu de l'homme d'affaires Alain Bernard, assassiné à Granby en 1987.

Illustration Serge Paquette, collaboration spéciale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Tous les détails du meurtre de l'homme d'affaires Alain Bernard seront bientôt dévoilés. Les deux derniers accusés du crime commis dans la résidence de l'homme d'affaires à Granby, en 1987, doivent subir leurs procès en 2015.

Le tribunal a confirmé hier que quatre semaines sont réservées pour celui de Patrice Bernard, le neveu de la victime, soit du 19 octobre au 13 novembre prochain. Me Alexandre Caissie représente l'accusé tandis que la Couronne est assurée par Me Claude Robitaille. M. Bernard est détenu depuis son arrestation, en 2009, après que l'enquête a été réactivée.

Le fils de la victime, Tristan Anthony Bernard, attend lui aussi un procès séparé qui doit avoir lieu du 9 février au 6 mars, au palais de justice de Sherbrooke. Compte tenu de son état de santé, il a demandé à ce que ses déplacements soient limités au minimum. Il est présentement détenu au Centre de détention de Sherbrooke.

Me Richard Rougeau et Me Sonia Mastro Matteo, qui feront eux aussi face à Me Robitaille, du ministère public, assurent la défense de Tristan Anthony Bernard. Troisième et dernier accusé dans ce dossier, Alain Béliveau a été reconnu coupable de meurtre prémédité à la suite de son procès subi en 2013. Il a de facto écopé d'une peine de prison à vie, mais fait appel de ce jugement.

Reports

Patrice Beauregard, accusé d'homicide involontaire et d'incendie criminel, a aussi comparu à l'appel du rôle des assises de la Cour supérieure. On lui reproche d'avoir causé la mort de Guillaume Savard dans l'incendie d'un immeuble de Farnham, en septembre 2013.

M. Beauregard s'est présenté seul devant la cour afin de demander certains documents ainsi que du temps pour se trouver un nouvel avocat. Il a indiqué que son procureur précédent, Me Gerson jr Foisy, est déménagé à Calgary. Le juge Gaétan Dumas a accepté de reporter la cause au prochain terme des assises, le 3 mars.

Même décision dans le dossier d'un homme de 72 ans accusé d'attentat à la pudeur, grossière indécence, agression sexuelle et inceste. Le septuagénaire aurait agressé sexuellement sa fille, dans les années 1970 et 1980, et sa petite-fille quelques années plus tard. Les crimes seraient survenus dans Brome-Missisquoi.

Chauffards

Finalement, trois présumés chauffards ont comparu devant le tribunal. Éric Cartier Portugais, de Farnham, devra lui aussi revenir devant la cour le 3 mars afin de fixer une date pour son procès. Il est accusé de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de Gabriel Côté, le 4 septembre 2011, à Sainte-Sabine.

La victime était passagère d'un camion, conduit par l'accusé, qui a capoté sur le rang Kempt. Trois semaines seront réservées pour son procès.

Robert Bouthot, de Dunham, est accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort. Il conduisait un camion qui est entré en collision avec la voiture conduite par France Choquette, le 11 janvier 2010, à Farnham. La sexagénaire était morte des suites de ses blessures.

Finalement, Janick Brault Fortier, de Sherbrooke, est accusé de conduite dangereuse causant des lésions et subira son procès devant jury à partir du 15 février 2016.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer