Stabilité dans les urgences des hôpitaux de la région

Les urgences débordent mais la situation est stable,... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les urgences débordent mais la situation est stable, selon les porte-paroles des Centres de santé et de services sociaux La Pommeraie et Haute-Yamaska.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) La saison hivernale se fait toujours ressentir dans les urgences. La situation est stable à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) et à l'hôpital de Granby, même si les urgences débordent. Les unités de soins de BMP sont tout de même restreintes ou fermées aux visiteurs, comme dans bien des établissements du Québec.

Les taux d'occupation des civières de la salle d'urgence des deux établissements de santé étaient de 130% à BMP, hier matin, et de 135% à Granby, vers 15 h 30.

Dans le premier cas, la situation s'est très légèrement améliorée depuis dimanche, où l'urgence a atteint un taux d'occupation de 138%. Une civière s'est libérée en 24 h.

À Granby, l'achalandage a atteint 145% samedi avant de redescendre à 125% hier matin et de grimper à nouveau dans la journée.

«Au niveau de l'urgence, l'achalandage est quand même constant depuis la période du jour de l'An, remarque Lise Montagne, directrice générale adjointe du CSSS La Pommeraie. On est quand même passablement en contrôle.»

En milieu d'après-midi, hier, 24 personnes attendaient de voir un médecin à l'urgence de BMP. «C'est à peu près la même situation qui perdure depuis quelques jours. C'est relativement occupé. On a été un peu plus calme dans la période de Noël, mais ça n'a pas duré.»

L'achalandage est élevé, mais stable, à l'hôpital de Granby, indique pour sa part Denis Dubé, directeur des communications du CSSS de la Haute-Yamaska.

«Les équipes travaillent très fort. Toutes les équipes sont mobilisées pour répondre aux patients qui se présentent. On est dans la saison de la grippe, donc il faut être vigilants, mais aujourd'hui (hier) les choses étaient un peu mieux que les jours précédents.»

Étages fermés à BMP

«Ce qui nous a tenus occupés, c'est vraiment les cas d'influenza, mais sur les étages, ce qui nous a amenés à limiter les visiteurs.»

À BMP, Mme Montagne fait savoir que des mesures ont été prises pour limiter la propagation de la grippe sur les différents étages.

«Sur les unités de soins, on a dû limiter les visiteurs depuis samedi dernier en raison de l'éclosion de l'influenza. Les visites sont restreintes, voire complètement arrêtées pour l'unité de médecine et de chirurgie, depuis quelques jours. Mais la situation est stabilisée.»

Le personnel de l'établissement évaluera la situation au jour le jour pour la réouverture des unités aux visiteurs. L'hôpital de Granby n'a quant à lui pas eu à fermer ses étages aux familles des patients.

La glace n'a pas d'impact sur la fréquentation

Avec la pluie verglaçante tombée dimanche, on aurait pu croire que les urgences seraient débordées de patients souffrant d'entorses et de fractures dues à des chutes, mais ce n'est pas le cas.

«On n'a pas eu, aux dernières nouvelles, de cas de chute dû à la glace», note M. Dubé.

«Pour ce qui est des chutes en raison de la météo, il n'y a absolument rien qui se démarque à ce niveau à l'urgence», indique de son côté Mme Montagne.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer