Urgence et cliniques: plein partout

Au centre hospitalier de Granby, hier, le temps... (Photo archives La Voix de L'Est)

Agrandir

Au centre hospitalier de Granby, hier, le temps d'attente maximal pouvait s'étirer jusqu'à huit heures.

Photo archives La Voix de L'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Granby) Pas facile de voir un médecin ces jours-ci dans la région. Les cliniques médicales débordent, au même titre que les urgences.

Au centre hospitalier de Granby, l'urgence était toujours à 150 % de sa capacité, hier après-midi. Et les usagers devaient s'armer de patience, avec un temps d'attente maximal pouvant s'étirer jusqu'à huit heures. La situation à l'hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville s'était quant à elle détériorée depuis la veille. Alors que l'urgence affichait une affluence modérée et à peine deux heures d'attente lundi, le nombre de visiteurs a grimpé substantiellement dans la journée d'hier. En fin d'après-midi, les 16 civières étaient toutes occupées et une trentaine de personnes patientaient pour rencontrer un médecin.

«Les activités se sont intensifiées. On suit la situation de très près, car les choses changent très rapidement», a laissé entendre la directrice adjointe et directrice des soins infirmiers au CSSS La Pommeraie, Lise Rodrigue, qui estimait le temps d'attente à sept heures. Comme la veille, les motifs de consultation étaient nombreux et variés. Par ailleurs, malgré la présence de quelques cas de maladies contagieuses, aucune unité n'était fermée aux visiteurs tant à l'hôpital de Granby qu'à celui de Cowansville.

Les cliniques remplies

Au Centre médical Robinson, à Granby, la clinique sans rendez-vous affichait complet. Son directeur, Robert Houle, a toutefois mentionné que cette situation était monnaie courante dans ce centre comptant 11 médecins. «Chez nous, c'est plein à l'année», a-t-il mentionné. Ce dernier estimait à une soixantaine le nombre de patients rencontrés chaque jour ausans rendez-vous. Même situation à la Clinique médicale du Parc, rue Court. Un lecteur de La Voix de l'Est s'est pointé là-bas à 7h59 hier matin et l'horaire était déjà complet pour la journée. Présent pour le renouvellement d'une simple prescription, l'homme a finalement pu l'obtenir, mais plusieurs patients n'ont pas eu cette chance, devant trouver une autre solution pour consulter un omnipraticien. Le Centre de médecine familiale de Granby était aussi fort occupé du côté du sans rendez-vous, avec une quarantaine de patients rencontrés par jour, dont plusieurs enfants, a indiqué la réceptionniste de l'endroit. «Nous avons plus de gens que d'habitude, mais deux médecins sont de garde au lieu d'un. On voit beaucoup de fièvre, d'otites, d'amygdalites et de grippe.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer