Top 10 de l'actualité sur lavoixdelest.ca

Vous avez été des milliers à cliquer sur le site Internet deLa Voix de l'Est... (Photo Archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Photo Archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Vous avez été des milliers à cliquer sur le site Internet de
La Voix de l'Est pour vous informer et partager les articles produits par les journalistes de notre équipe. Voici ce qui vous a le plus intéressés, vous a le plus fait vibrer, durant cette dernière année.

«Ils lui ont tout enlevé en une journée»

Yvan Tremblay a mis fin à ses jours en septembre, placé devant une impasse insurmontable. Quadriplégique, l'homme était forcé de quitter rapidement son petit logement adapté au Domaine Vittie Desjardins, perdant sa qualité de vie qu'il avait bâtie pendant près de 10 ans à cet endroit. Le gouvernement avait revu ses règles, réagissant au drame de L'Isle-Verte, ce qui faisait en sorte que M. Tremblay ne répondait plus aux critères de l'établissement. Il a tout fait pour pouvoir rester, mais en vain. Il est devenu une victime collatérale de la tragédie de L'Isle-Verte.

Lien vers l'article.

Lutte aux lamproies : une barrière unique en Amérique

La US Fish and Wildlife Service a installé en mai une barrière unique en Amérique afin de lutter contre les lamproies, une espèce de poissons parasitaire. Cette barrière, installée dans le ruisseau Morpions, à Notre-Dame-de-Stanbridge. Le but est d'éliminer cette espèce nuisible dans le lac Champlain puisqu'elle cause des blessures aux autres poissons, notamment au saumon et à la truite. En installant la barrière à cet endroit, la USFWS empêche les lamproies de remonter par la rivière aux Brochets et le ruisseau Morpions et d'y frayer.

Lien vers l'article.

Ski Bromont : oublié dans le télésiège, il fait une chute de dix mètres

Oublié dans un télésiège après la fermeture de Ski Bromont, un jeune homme a fait une chute d'environ 10 mètres en tentant de se rendre à la tour la plus près via le câble de remontée, en août. L'abonné de vélo de montagne a crié à tue-tête pour attirer l'attention du personnel qui procédait à la fermeture de la station, sans succès. Un couple de marcheurs a vu le jeune homme chuter et lui a porté assistance. Il a subi des blessures qui n'ont pas mis sa vie en danger.

Lien vers l'article.

Enceinte de huit mois : elle a achevé le marathon d'Ottawa

Alix Côté-Tremblay a réalisé son premier marathon, celui d'Ottawa, en mai, alors qu'elle était enceinte de huit mois. La jeune femme de Shefford tenait à poursuivre son entrainement malgré sa grossesse. Si elle a soulevé des réactions positives de la part des spectateurs et des autres coureurs, elle a dû encaisser des commentaires méchants, surtout de la part de personnes peu actives, avait-elle fait remarquer.

Lien vers l'article.

Deux femmes perdent la vie

En août, un camion semi-remorque percute six véhicules sur l'autoroute 10, à la hauteur de Saint-Alphonse-de-Granby, fauchant la vie de deux femmes et faisant trois blessés. Les deux victimes prenaient place dans le même véhicule. Elles sont mortes sur le coup après s'être, probablement, retrouvées coincées sous le poids lourd. Ce secteur a été fermé à la circulation pendant plus de huit heures.

Lien vers l'article.

Coupes prévues de 130 M$ dans les honoraires des pharmaciens : les patients subiront les conséquences

Le projet de loi 28 du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a créé une onde de choc. Par son projet de loi, M. Barrette envisage de revoir à la baisse les honoraires des pharmaciens. Jean Thiffault, président de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires, prévient que la clientèle en subira les conséquences. Pharmacien propriétaire de la pharmacie Jean Coutu, rue Principale à Granby, Jean Provost soutient que toutes les économies possibles ont été faites. Il craint de devoir couper ou charger pour certains services qu'il offre pourtant avec fierté.

Lien vers l'article.

Une mère meurt tragiquement en tentant de sauver son fils

Une maman de 28 ans a perdu la vie en tentant de protéger son fils, en avril, dans le Canton de Roxton. Tous les deux étaient assis sur la porte arrière d'un camion de style pick-up et circulaient sur un chemin privé de l'érablière familiale. Le conducteur, le frère de la victime, n'a pu éviter un trou. La victime a tenté d'empêcher son fils de sept ans de tomber, mais elle a chuté à sa place. Son décès a été constaté à l'hôpital.

Lien vers l'article.

Jean-Gilles Gadoury et ses proches demeurent optimistes malgré la maladie

Mi-octobre, la famille de Jean-Gilles Gadoury annonce que la santé du garçon de Bedford va de mal en pis. Il lui faut absolument une greffe de cellules souches pour lutter contre une leucémie qui évolue extrêmement rapidement. Une page Facebook est créée pour trouver un donneur compatible pour Jean-Gilles, mais aussi pour d'autres malades qui vivent d'espoir. Le donneur a été trouvé quelque temps après la publication de l'article.

Lien vers l'article.

Attention au poteau au milieu de la rue à Saint-Théodore-d'Acton

Un poteau planté au beau milieu de la chaussée, à Saint-Théodore-d'Acton, a soulevé la curiosité. Si les résidants ont pris l'habitude de le contourner, le directeur général de la municipalité, Marc Lévesque, avoue que la situation est ridicule. Des travaux d'élargissement de la rue Dufresne, au coin de la rue Principale, ont été réalisés, mais Hydro-Québec n'a pas déplacé le poteau, malgré la demande qui lui a été faite. En octobre, la municipalité indiquait qu'Hydro-Québec n'avait plus de filages sur le poteau et qu'on attendait que les services de télécommunications déplacent les leurs avant de pouvoir enlever le poteau du milieu de la rue.

Lien vers l'article.

Des jeux en ligne plutôt que des sandwichs

Des parents croyaient que leurs enfants utilisaient leurs cartes prépayées Subway pour manger. Ils ont été estomaqués lorsqu'ils ont réalisé qu'ils les utilisaient pour jouer en ligne. Une mère a dénoncé cette pratique. Son fils de 16 ans a dépensé plus de 150$ en peu de temps pour des jeux vidéos. La Voix de l'Est a fait le test. En quelques clics, il a été possible de dépenser 5$, sans avoir à fournir quelque information que ce soit, pour jouer au jeu League of Legends. En se rendant à un Subway pour y acheter une carte prépayée, le journaliste n'a vu aucune mention que les cartes pouvaient être utilisées à d'autres fins que pour l'achat d'un repas. Un commis a même indiqué à trois reprises que la carte ne pouvait être utilisée qu'au Subway. La directrice de plusieurs succursales de la compagnie n'a jamais été informée que les cartes pouvaient être utilisées ainsi.

Lien vers l'article.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer