Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska : un nouveau service d'aide bientôt lancé

«On cherchait quelque chose qui pourrait servir à... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«On cherchait quelque chose qui pourrait servir à la population et nous donner un nouveau souffle», explique Steve Duranleau, qui pilote le projet du service d'aide aux sinistrés et aux pompiers qui sera offert par l'Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) L'Unité de sauvetage de la Haute-Yamaska (USHY) offrira bientôt un service d'aide aux sinistrés et aux pompiers lors d'un incendie à Granby.

«On cherchait quelque chose qui pourrait servir à la population et nous donner un nouveau souffle à l'Unité de sauvetage», explique Steve Duranleau, pilotant le projet qui est présentement à ses derniers préparatifs.

Les bénévoles de l'unité offrent notamment des services de recherche et de sauvetage en forêt et nautique. Ils ont également des membres formés pour offrir les premiers soins lors d'événements. Il y a un an, ils ont abandonné le service de désincarcération lors d'accidents de la route, car la demande n'y était plus.

C'est ainsi que le projet d'aide aux sinistrés et aux pompiers a vu le jour. Celui-ci remplacera le service actuellement offert par l'Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (APAM). Lors d'un incendie, les bénévoles se rendent sur les lieux avec leur autobus pour offrir rafraîchissements et collations aux sinistrés et aux pompiers.

Les bénévoles de l'Unité de sauvetage feront de même. «On va être en collaboration avec le service des incendies. Quand la direction jugera que notre service serait adéquat sur place, on sera appelé», explique M. Duranleau. Ils pourraient ainsi être déployés sur une trentaine d'interventions annuellement.

Leur autobus, qui pourra accueillir 16 passagers, pourra également recevoir les bénévoles de la Croix-Rouge lorsqu'ils arrivent sur les lieux d'un feu pour offrir leur aide aux sinistrés. «On va travailler de pair avec les gens de la Croix-Rouge, précise M. Duranleau. Lorsqu'ils arriveront, ils seront responsables des sinistrés.»

L'organisme sans but lucratif sera en mode recrutement dans les semaines à venir. L'objectif: trouver une quinzaine de personnes. Les membres de l'USHY seront également invités à se greffer au groupe de bénévoles pour assurer l'intervention de quatre personnes à chaque incendie.

Le projet est évalué entre 35 000$ et 40 000$. La Ville de Granby a accordé une subvention de 5000$ pour l'achat du nouveau véhicule. Celui-ci sera en préparation au cours des prochaines semaines. Le service pourrait entrer en fonction à la fin du mois de février.

D'ici là, l'aide aux sinistrés et aux pompiers sera maintenue par l'APAM, a fait savoir la présidente de l'organisme, Pierrette Meunier, qui a d'ailleurs été contactée par les membres de l'USHY lorsqu'ils ont voulu mettre sur pied le nouveau service. «Toute grande ville qui est capable d'offrir ce service, c'est tant mieux pour elle», mentionne-t-elle.

Les bénévoles de l'APAM intervenaient lors des incendies majeurs. Ils pouvaient se déplacer à Granby à raison de deux à cinq fois par année.

La présidente de l'organisme qui dessert 65 municipalités ne cache pas que le départ de Granby représente une perte financière puisque la Ville ne leur versera plus de cotisation. «Mais ça ne mettra pas en péril l'APAM», assure Mme Meunier.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer