Désincarcération : la technologie au service des pompiers

«Ça nous aide principalement à poser les bons... (photo Janick Marois)

Agrandir

«Ça nous aide principalement à poser les bons gestes», indique Pierre Brien, du Service de protection contre les incendies de Waterloo, qui utilise le logiciel Moditech depuis un an.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Waterloo) La technologie facilite le quotidien de bien des travailleurs. Même celui des intervenants d'urgence. Les pompiers ont maintenant à leur disposition un logiciel qui leur permet d'intervenir en toute sécurité, lors d'un accident de la route, en connaissant les particularités du véhicule sur lequel ils doivent utiliser les pinces de désincarcération.

«Ça nous aide principalement à poser les bons gestes, indique Pierre Brien, du Service de protection contre les incendies de Waterloo, qui utilise le logiciel Moditech depuis un an. Ça aide également à prendre une décision plus rapidement.»

«C'est simple et ça donne l'information rapidement», renchérit Philippe Brasseur, directeur du Service de sécurité incendie de Roxton Pond/Sainte-Cécile-de-Milton, qui emploie le même logiciel.

Moditech est une banque de données des véhicules automobiles qui circulent sur les routes du Québec. Installé sur une tablette ou sur un ordinateur dans le camion des pompiers, le logiciel permet en quelques clics d'avoir accès aux composantes de la voiture pour mieux intervenir.

Comment ça fonctionne? Il suffit d'entrer la marque et le modèle du véhicule, les cylindrées du moteur, son année de fabrication et le tour est joué. La voiture imagée apparaît à l'écran. On y voit par exemple à quel endroit la batterie est située et l'emplacement des coussins gonflables. Les sapeurs doivent entre autres savoir où ne pas couper pour déployer accidentellement les coussins gonflables latéraux, ce qui représente un danger pour eux.

Le logiciel permet également d'obtenir la procédure de désactivation du système que les pompiers voient à l'écran et qu'ils peuvent imprimer au besoin.

«La sécurité des intervenants est importante. C'est ce qui est le plus important lors de toutes les interventions, précise M. Brien. Ensuite, on stabilise le véhicule et on coupe l'alimentation. On va ensuite choisir comment sortir le patient et déterminer la technique à utiliser.»

Le logiciel est particulièrement apprécié des pompiers pour les spécificités des nouvelles voitures, comme celles qui fonctionnent à l'électricité, et sont alimentées par du haut voltage. C'est d'ailleurs «surtout pour les particularités des véhicules électriques que nous l'avons acheté», précise M. Brasseur.

Les pompiers rencontrés par La Voix de l'Est ont eu recours à Moditech à quelques occasions. À Waterloo, les sapeurs veulent maintenant parfaire leur expérience, notamment lors de la prise d'appel afin d'avoir toutes les informations au sujet du véhicule impliqué dans l'accident avant même leur arrivée sur les lieux. «En partant d'ici (de la caserne), on peut voir les difficultés qu'on peut rencontrer», mentionne M. Brien.

 Avant que la technologie ne trouve une place dans le camion des pompiers, les intervenants devaient se rabattre sur les bons vieux bouquins. «On avait des livres de référence alors que maintenant, c'est en temps réel avec le logiciel», dit Philippe Brasseur.

«On a déjà les nouveaux modèles avec le logiciel, ce qu'on n'avait pas avec le bouquin», ajoute Pierre Brien.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer