Lac-Brome : légère hausse du compte de taxes

La hausse des taux de taxation permettra à... (photo Alain Dion)

Agrandir

La hausse des taux de taxation permettra à Lac-Brome d'engranger 170 000 $. L'argent servira à la modernisation des infrastructures. «On a plein de projets à faire, des choses où on ne peut plus attendre», a dit le maire Richard Burcombe (à droite sur la photo), accompagné du directeur général Gilbert Arel.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Lac-Brome) Les résidants de Lac-Brome paieront un peu plus de taxes foncières en 2015. La hausse se traduira par l'ajout en moyenne de 38$ sur leur compte de taxes. Les nouveaux revenus engendrés seront investis dans les infrastructures municipales.

«En préparant le budget, le conseil nous a demandé de nous coller sur l'indice des prix à la consommation. L'IPC est de 2,2% cette année. On a fait nos devoirs», estime Gilbert Arel, directeur général et trésorier de la Ville, en signalant que la hausse moyenne du compte de taxes sera de 1,47%.

La Ville augmente tous ses taux de taxation de 1¢ à 3¢ par 100$ d'évaluation. Le taux résidentiel et agricole passe de 68¢ à 69¢ par 100$ d'évaluation, celui des propriétés non résidentielles (commerces surtout) de 1,47$ à 1,49$ et les industries de 1,81$ à 1,84$ (voir tableau).

De l'ensemble des taxes de services, seule celle sur l'écocentre augmente: de 19$ à 25$ par logement. Cette hausse est attribuable à la popularité du service en 2014, qui a eu pour effet d'augmenter les coûts pour l'offrir. La presque totalité des municipalités de la MRC Brome-Missisquoi, responsable du service, vont hausser leur taxe sur les écocentres.

Les nouveaux revenus de ces hausses sont estimés à 170 000$. Ils serviront à éponger le manque à gagner de 65 000$ de la Ville dans le cadre du nouveau Pacte fiscal entre Québec et les municipalités. En vertu de celui-ci, le gouvernement québécois ne remboursera en 2015 que 50% de la taxe provinciale payée par les municipalités au lieu de 62,8% cette année. La Ville de Lac-Brome perdra aussi des en-lieu de taxes de près de 13 000$ pour les propriétés appartenant à l'État québécois sur son territoire.

Ces compressions n'expliquent pas la décision du conseil de hausser ses taux de taxation, indique le maire de la Ville, Richard Burcombe. Les infrastructures doivent être entretenues et modernisées, a-t-il dit. «On a plein de projets à faire, des choses où on ne peut plus attendre», a-t-il dit hier après-midi lors de la présentation du budget aux médias.

Les priorités sont tellement nombreuses que la municipalité puisera 500 000$ dans son surplus accumulé, qui devrait atteindre 2 millions de dollars au 31 décembre 2014, pour boucler son budget 2015.

Deux projets majeurs

Au cours de la nouvelle année, la Ville entend investir 5 970 000$ dans ses infrastructures. Deux projets sortent du lot en s'accaparant 4,1 millions de dollars: 2 millions de dollars iront à la réfection de routes et 2,1 millions de dollars serviront à mettre aux normes les réseaux d'aqueduc et d'égout du parc de maisons mobiles de West Brome.

Un plan d'intervention, demandé par le ministère des Affaires municipales, sera déposé par la Ville dans quelques semaines. Les artères seront classées selon leur ordre de priorité, a dit M. Arel. Des travaux pourraient être lancés dès le printemps. Des subventions devraient permettre de les financer, a souligné le directeur général, selon des engagements pris par le Ministère.

La modernisation des réseaux du parc de maisons mobiles de West Brome est plus complexe. Les deux réseaux appartiennent à Richard Gauthier, qui loue des lots de son vaste terrain aux 70 propriétaires de maisons mobiles. En exécutant les travaux, la Ville deviendra propriétaire des deux réseaux. Elle devra aussi décider qui va payer les 630 000$ non subventionnés du projet: le propriétaire du terrain ou les locataires des lots? «On travaille sur une formule», a dit M. Arel.

Les discussions dans ce dossier durent depuis quatre ans. Le ministère de l'Environnement a alerté à l'époque la Ville et le ministère des Affaires municipales en 2011 sur le fait que des eaux usées non traitées étaient rejetées dans rivière Yamaska Sud-Est.

Des travaux de 350 000$ sont par ailleurs prévus en 2015 pour remplacer le champ d'épuration collectif dans le secteur du village de West Brome. Quelque 240 000$ sont réservés pour la préparation des plans et devis de la modernisation des réseaux (aqueduc et égout) dans la rue Victoria. Les travaux, estimés à 2,8 millions de dollars, sont prévus pour 2016. Des travaux similaires de 2,8 millions de dollars sur le chemin Knowlton sont au calendrier pour 2017. Aussi, un montant de 100 000$ est dans le budget pour la recherche de nouvelles sources d'eau potable. Un autre 100 000$ est consacré à la construction d'un pont dans le sentier Quilliams. D'autres travaux d'entretien seront effectués au barrage Foster en 2015. Un montant de 150 000$ a été réservé.

Notons que la reconstruction du barrage Blackwood, au centre-ville de Knowlton, a encore été repoussée. Elle apparaît en 2017 dans le programme triennal d'immobilisations. Un montant de 1,5 million de dollars est prévu. «On peut attendre encore un peu. Il n'y a pas de risques. On a d'autres priorités», a dit M. Arel. La Ville a obtenu cette année l'autorisation du ministère de l'Environnement de maintenir très bas le niveau de l'étang du Moulin. Cela fait en sorte de réduire la pression sur le barrage. Le futur barrage en sera un de faible niveau, a reconnu M. Arel, ce qui veut dire que l'étang ne retrouvera pas son niveau d'antan.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer