Convention collective des policiers de Granby : l'arbitrage reprendra en janvier

La convention collective des membres de la Fraternité... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La convention collective des membres de la Fraternité des policiers et policières de Granby est échue depuis le 31 décembre 2010. Après une dizaine de journées d'audition, l'arbitrage reprendra en janvier.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Le processus d'arbitrage se poursuivra en janvier entre la Fraternité des policiers et policières de Granby et la Ville de Granby en vue de renouveler la convention collective des agents, qui est échue depuis le 31 décembre 2010.

Une dizaine de séances se sont déroulées au cours des dernières semaines. La preuve de la Fraternité des policiers et policières de Granby est terminée, a précisé son président, Frédéric Boulet. C'est maintenant au tour de l'employeur de présenter la sienne.

Le processus fait relâche pour le temps des Fêtes. Des journées d'audition sont prévues en janvier et février. La Ville déposera sa preuve monétaire au retour du congé, a indiqué la directrice des ressources humaines, Mélissa Mercure.

Le calendrier d'arbitrage pourrait se poursuivre jusqu'au printemps alors que des dates ont été réservées en mai et juin. «Je ne sais pas si on va se rendre là, mais je ne le souhaite pas. On a prévu le coup voyant que ça semble s'étirer, indique le président de la Fraternité. Le processus est un petit train qui est sur la petite vitesse, mais on ne peut pas aller plus vite que les gens qui témoignent.»

Le régime de retraite est l'un des points en litige. Le président du syndicat affirme que le moral des troupes est «assez à terre».

D'ailleurs, le port du pantalon de camouflage se poursuivra. «On va entamer une cinquième année sans contrat de travail. C'est un climat qui est vraiment malsain dans le poste. Il n'y a pas vraiment d'intérêt chez mes membres de revenir à l'uniforme complet parce qu'ils n'ont pas l'impression d'être heureux au travail en ce moment», affirme M. Boulet.

Le président de la Fraternité et la directrice des ressources humaines croient que la décision de l'arbitre pourrait être rendue à la fin de 2015.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer