Trois décès à la Résidence H & N Parent : «La grippe a frappé très fort»

Contrairement aux années antérieures, la maladie a fait... (photo Alain Dion)

Agrandir

Contrairement aux années antérieures, la maladie a fait son apparition dès la fin novembre à la Résidence H & N Parent, pour se répandre «comme une traînée de poudre».

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Trois personnes âgées vivant sous le toit de la Résidence H&N Parent, à Granby, sont décédées après avoir contracté un virus qui s'apparente à l'influenza au cours des deux dernières semaines. Des mesures exceptionnelles ont été mises en place par le personnel pour freiner la propagation de la maladie infectieuse, qui a contaminé près du tiers des 87 résidents.

En plus de 28 ans dans son domaine, jamais la propriétaire de la résidence pour aînés, Hélène Parent, n'a été confrontée à une éclosion d'influenza si rapide et virulente. «Des épisodes comme celui qu'on vient de vivre, c'est quelque chose. En plus des résidents, même les membres du personnel ont été touchés. La grippe a frappé très fort.»

La dame a précisé que, contrairement aux années antérieures, la maladie a fait son apparition dès la fin novembre, pour se répandre «comme une traînée de poudre».

En quelques jours, une trentaine de cas ont été répertoriés. Malgré une légère accalmie du nombre de personnes ayant des symptômes grippaux, l'infirmière du centre d'hébergement, Danielle Houle, peinait à suivre la cadence lors du passage de La Voix de l'Est, hier. «Le personnel a vraiment été surtaxé au cours des dernières semaines, a-t-elle confié. D'habitude, la grippe commence juste avant Noël, mais là, on a vraiment été pris par surprise. Ça s'est répandu de façon exponentielle.»

Branle-bas

L'équipe de la résidence a rapidement enclenché une série de mesures d'urgence pour contenir le virus. Le port de masques et de gants pour les travailleurs en présence de gens malades, ainsi que l'hygiène des mains puis une méticuleuse désinfection des lieux ont notamment été mis de l'avant.

Quant aux personnes affectées, ils ont été confinés à leur chambre, même lors des repas. De plus, toutes les activités ont été annulées jusqu'à nouvel ordre pour l'ensemble des aînés et les visites sont interdites.

Malgré ces extrêmes précautions, trois personnes ont succombé après avoir contracté le virus grippal. «Les personnes qui sont décédées avaient une santé très précaire. L'une d'elles souffrait entre autres de cardiopathie. Elles étaient toutes âgées de 80 ans et plus. Ça s'est fait très vite. Elles ont toutes été transportées à l'hôpital pour y avoir des soins, mais la maladie a eu le dessus», a mentionné Danielle Houle, visiblement attristée par le dénouement des événements.

Le fils d'une des victimes a corroboré les faits. «Ma mère avait 92 ans. Elle a eu l'influenza et son état de santé s'est dégradé rapidement. Je ne peux pas en vouloir au personnel de la résidence. Ils ont vraiment fait tout ce qu'ils peuvent pour empêcher que ça se répande partout. Ce n'est pas facile ce qui arrive, surtout juste avant les Fêtes», a-t-il dit, le vague à l'âme.

Vaccination

Selon l'infirmière du centre d'hébergement, la vaccination tardive des résidents contre la grippe a «certainement pesé dans la balance» dans la propagation à vitesse grand V du virus. «Les personnes âgées ont reçu leur vaccin vers le 2 décembre. Si ça avait été fait quelques semaines auparavant, le portrait aurait certainement été bien différent. L'augmentation du nombre de cas aurait été beaucoup moins fulgurante.»

En ce moment, trois personnes demeurent «en observation». Les mesures préventives pourraient donc être levées progressivement d'ici les jours à venir, car l'éclosion de grippe est «considérée comme terminée 10 jours après les symptômes chez le dernier cas».

Le journal a contacté quatre autres résidences pour personnes âgées à Granby, hier. Aucun cas d'influenza n'a été signalé dans ces établissements au cours des dernières semaines.

Depuis la fin octobre, 35 cas de grippe ont été répertoriés au Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de la Haute-Yamaska.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer