Des investissements plus modestes à Cowansville

Le maire de Cowansville Arthur Fauteux ne s'en... (photo Alain Dion)

Agrandir

Le maire de Cowansville Arthur Fauteux ne s'en cache pas: les compressions imposées par Québec ont forcé son administration à revoir ses plans d'investissements pour les prochaines années. Cette nouvelle donne fait que la Ville puisera 1 162 000 $ dans son surplus accumulé en 2015 pour faire face à ses responsabilités. On voit ici le maire en compagnie de Claude Lalonde, directeur général de la Ville.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) Les chantiers de construction prendront moins de place dans les rues de Cowansville au cours de la nouvelle année. Alors que le programme triennal d'immobilisations s'élevait à 11,2 millions de dollars cette année, les investissements se limiteront à 4,5 millions de dollars en 2015.

Le maire Arthur Fauteux ne s'en cache pas: les compressions imposées par Québec ont forcé son administration à revoir ses plans d'investissements pour les prochaines années. Cette nouvelle donne fait que la Ville puisera 1 162 000$ dans son surplus accumulé en 2015 pour faire face à ses responsabilités. Un montant de 490 000$ servira à équilibrer le budget et 672 000$ seront investis dans le PTI.

Donc après une année 2014 fort chargée, marquée notamment par le mégaprojet de réfection de la rue Principale qui a coûté 5,870 millions de dollars, les chantiers de modernisation des infrastructures seront plus modestes en 2015. Le plus gros projet, estimé à 1,5 million de dollars, consistera à augmenter la capacité du réseau d'égout derrière le Super C pour paver la voie à un développement résidentiel et commercial dans ce secteur.

Différents travaux, totalisant 332 000$, permettront de remplacer les conduits d'égout sur la rue William entre les rues Laurier et Olivier, de condamner les vieux conduits d'égout qui passent derrière les maisons sur la rue Principale et de réaménager une partie de la rue du Sud pour faciliter l'accès au stationnement du magasin Canac.

Le Centre aquatique sera aussi dans la mire de la Ville. Elle entend y dépenser 320 000$ pour des travaux de réparation du bâtiment et pour remplacer le chauffe-piscine.

Par ailleurs, 207 500$ seront investis dans les parcs de la municipalité. Du montant, signalons que 38 000$ serviront à aménager un parc canin. Trois sites sont à l'étude, a dit M. Fauteux.

Le parc naturel Jacques-Bonnette profitera d'une enveloppe de 72 000$ en 2015. L'argent servira à aménager une aire d'entrée et des places de stationnement du côté de la rue Albert. D'autres aménagements pourraient être réalisés dans ce parc au courant de l'année. Rappelons que la Ville a déposé un projet au Pacte rural pour obtenir une subvention de 90 000$, répartie sur trois ans. L'argent permettrait l'aménagement de nouveaux sentiers, la construction d'une tour d'observation et d'une passerelle par-dessus la rivière Yamaska Sud-Est.

Préparer 2016

Les élus se préparent déjà pour les chantiers de 2016. Un montant de 485 000$ est prévu dans le PTI en 2015 pour les plans et devis de la réfection du barrage près de la rue Rivière au centre-ville et pour la démolition du pont Eugène-Boisvert et de l'ancienne bibliothèque municipale qui se trouve sous la structure.

Un rapport des ingénieurs chargés de surveiller le barrage conclut que les travaux peuvent être repoussés, a indiqué en entrevue le directeur général de la Ville, Claude Lalonde.

Dans le PTI 2016, les élus ont inscrit un montant de 1 million de dollars pour remplacer la structure.

Pour ce qui est du pont Eugène-Boisvert, les coûts de démolition et les travaux pour ramener la rue Principale au même niveau que la rue de Normandie pourraient s'élever à 1,750 million de dollars. C'est le montant qui apparaît au PTI pour 2016.

C'est également en 2016, en septembre pour être précis, que la Ville procédera à l'acquisition de l'édifice qui abrite la bibliothèque municipale Gabrielle-Giroux-Bertrand. La Ville loue l'édifice sur la rue du Sud depuis 2011. Elle met dans une réserve spéciale 150 000$ par année pour acheter la propriété. La transaction s'élèvera à 735 000$.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer