Brome-Missisquoi : quatre vols qualifiés en moins de 72 heures

«On ne sait pas encore si certains vols... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

«On ne sait pas encore si certains vols pourraient être reliés», dit la sergent Mélanie Dumaresq.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Farnham) Les policiers enquêtent sur quatre vols qualifiés perpétrés en moins de 72 heures dans la région de Brome-Missisquoi, ce week-end. Ils doivent établir s'il existe un lien entre eux. En fin de journée, hier, aucun suspect n'avait encore été appréhendé.

La série a débuté vendredi soir dans un dépanneur de la rue Cyr à Bedford. Peu après 23 h, un individu s'est présenté et a demandé à l'employé de lui remettre le contenu du tiroir-caisse. Le voleur n'a pas été violent et ne semblait pas armé.

Le même scénario s'est répété vers 3 h 20 au Petit Bar, rue Principale à Farnham. Là non plus, le suspect ne semblait pas armé et n'a pas usé de violence.

Dans la soirée de samedi, un homme simulant une arme s'est pointé au dépanneur de la route 235, à Saint-Ignace-de-Stanbridge, en réclamant l'argent de la caisse.

Le dernier vol a été perpétré la même nuit, peu avant 3 h, à l'hôtel Montcalm de Farnham. Deux individus sont entrés dans le bar du centre-ville, l'un en possession d'une arme longue, l'autre avec un objet contondant dans les mains pour braquer l'employé.

«Les policiers patrouillaient dans le secteur lorsqu'ils ont vu deux individus sortir en courant de l'établissement», explique la sergente Mélanie Dumaresq, porte-parole de la Sûreté du Québec en Estrie. Une course à pied s'est enclenchée, mais les agents ne sont pas parvenus à mettre la main au collet des suspects.

Un maître-chien a été dépêché dans le secteur dans l'espoir de les retracer, mais sans succès.

Ces quatre dossiers font l'objet d'une enquête de la SQ de Brome-Missisquoi, en collaboration avec les agents du Service d'enquête régionale de la SQ.

«On ne sait pas encore si certains vols pourraient être reliés. C'est l'enquête qui va permettre de l'établir», précise la sergente Dumaresq.

Toute personne qui possède des informations au sujet de ces crimes est priée de les transmettre aux policiers au 310-4141.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer