Des consommateurs prudents: stabilité au centre commercial

Selon Karianne Hamel, gérante de Fruits & Passion,... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Selon Karianne Hamel, gérante de Fruits & Passion, les clients recherchent davantage les promotions.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Granby) Ce n'est qu'à mots couverts qu'employés et gérants avouent que les ventes ne sont pas aussi bonnes que les années passées. Par contre, tous sont optimistes et disent que la différence n'est pas grande.

Au moment de la visite du journal, samedi, quelques boutiques étaient envahies de clients, les employés tentant de répondre à leurs besoins. D'autres, par contre, étaient beaucoup plus tranquilles.

«Ça va bien, commente Karianne Hamel, gérante de Fruits&Passion. Un petit peu moins de clients; d'année en année, c'est de plus en plus tard qu'ils arrivent. Cette année, c'est un peu plus tard. D'après moi, les deux dernières semaines (avant Noël) vont être beaucoup plus achalandées.»

La gérante de la Librairie des Galeries, Suzanne Carpentier, reste confiante que les chiffres soient aussi bons que l'an dernier. Elle mise sur l'aide que son équipe peut offrir aux clients, qui ne connaissent pas toujours le titre exact du livre recherché. «Les semaines sont inégales, mais dans l'ensemble, c'est parti pour bien aller», évalue-t-elle.

La boutique Dans un jardin pour sa part connaît une bonne période, précise de son côté Louise Bruneau, en charge de la gérance. Même chose chez Stokes, qui a cette année une boutique temporaire de cadeaux de Noël. «Ça commence un peu plus à bien fonctionner au roulement (de la marchandise), dû sûrement à la neige et au froid», selon la gérante Pascale Verville. Selon cette dernière, le chiffre d'affaires des deux magasins Stokes combinés est sensiblement le même que celui de 2013, et même meilleur.

Changement de comportement

Toutes constatent toutefois un changement dans le comportement des consommateurs, depuis quelques années. «Aussitôt qu'on a des promotions, les gens commencent plus à acheter», explique Mme Verville.

«Les clients recherchent beaucoup de promotions, des rabais, observe Karianne Hamel. On voit aussi que le panier moyen diminue. On ne parle plus d'un panier de 50$, on parle plus d'un panier de 15 ou 20$.»

Somme toute, les commerçants du centre commercial semblent moins souffrir des réductions de budget dans les ménages de la région que ceux du centre-ville.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer