Incroyable remontée des Inouk

Nicolas Lamoureux-Bisson a marqué un but de toute... (photo Catherine Trudeau)

Agrandir

Nicolas Lamoureux-Bisson a marqué un but de toute beauté pour créer l'égalité 3-3 en toute fin de première période.

photo Catherine Trudeau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maxime Massé
Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) Il n'y a pas grand monde parmi les 709 spectateurs réunis au Centre sportif Léonard-Grondin qui aurait prédit une victoire des Inouk hier soir après les cinq premières minutes de jeu.

C'est tout le temps qu'il a fallu aux Lauréats de Saint-Hyacinthe pour se bâtir une avance de 3-0 face aux locaux. Mais voilà, les Inouk ont fait plaisir à leur entraineur-chef qui les regardait du haut de la passerelle en effectuant une magistrale remontée.

Ils ont marqué rien de moins que neuf buts sans réplique, pour finalement l'emporter 9-4 contre leurs rivaux de la route 137. Nicolas Lamoureux-Bisson a obtenu la première étoile avec une belle performance de deux buts et une passe.

Le capitaine Mickael Fillion a aussi eu son mot à dire dans la remontée, lui qui a fini la rencontre avec quatre aides. Hubert Lamarre a également contribué avec un filet et deux passes.

Après un début de match un peu difficile, Simon Bergeron a rebondi de belle manière en fermant ensuite la porte jusqu'en fin de troisième période. Il a fait face à 27 lancers dans le gain des siens.

Malgré l'allure du score, Vincent Gervais a réalisé quelques arrêts spectaculaires, mais n'a rien pu faire pour stopper le retour en arrière des Inouk. Il a affronté un barrage de 38 tirs. Il a aussi pu compter sur l'aide de ses poteaux qui l'ont sauvé à trois reprises uniquement en deuxième période.

Granby et St-Hyacinthe ont chacun marqué un but en sept tentatives sur l'avantage numérique.

Une poussée de quatre buts en deuxième période

Après un affreux départ, les Inouk ont rapidement tiré de l'arrière par trois buts. Jean-Vincent Piette, qui remplaçait David Lapierre derrière le banc des Inouk, a alors pris un temps d'arrêt qui s'est avéré très bénéfique.

Leur rappelant que le match était encore à leur portée, il a parlé avec intensité à ses joueurs et les Inouk ont vite retrouvé des airs de champions en titre de la LHJQ à partir du milieu de la première période.

Gabriel Tremblay a ouvert la marque pour Granby à la 15e minute de jeu en complétant une montée à deux contre un amorcée par Fillion. Moins de 40 secondes plus tard, Fillion, qui était placé en arrière du filet, a habilement refilé la rondelle à Mathieu Gareau qui a fait 3-2.

Lamoureux-Bisson s'est ensuite donné des airs de Mario Lemieux alors qu'il a survolé la zone neutre. Il déjoué un défenseur adverse, avant d'en faire de même avec le gardien grâce à une belle feinte. Mais surtout, son but a provoqué l'égalité et a certainement miné le moral des Lauréats, qui ont vu leur avance fondre aussi vite qu'ils l'avaient obtenu.

En deuxième période, les Inouk étaient partout sur la glace et ont semblé s'amuser face à des adversaires complètement désarçonnées. Utilisant bien leur vitesse, Granby a vu Jean-Michel Busque, Lamarre, Samuel Meloche et Lamoureux-Bisson marqué coup sur coup, au plus grand bonheur des spectateurs.

En troisième période, Busque a inscrit son deuxième but du match et Jason Crack a enfilé son 19e filet de la saison, clouant le dernier clou dans le cercueil de Saint-Hyacinthe. Les Lauréats ont marqué un quatrième but pour la cause dans la dernière minute de jeu.

Les Inouk auront maintenant une semaine de congé puisqu'ils retrouveront seulement leurs partisans vendredi soir prochain alors qu'ils affronteront les Condors de Kahnawake.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer