Jean-Luc Nappert: en faveur de l'affichage directionnel pour les petits producteurs

Le conseiller municipal à Granby Jean-Luc Nappert croit... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseiller municipal à Granby Jean-Luc Nappert croit que les petits producteurs agricoles devraient pouvoir installer un affichage directionnel en saison estivale, lors de la période des récoltes. Ce qui leur est présentement interdit.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le conseiller municipal à Granby Jean-Luc Nappert croit que les petits producteurs agricoles devraient pouvoir installer un affichage directionnel en saison estivale, lors de la période des récoltes. Ce qui leur est présentement interdit. Une opinion qui ne semble toutefois pas partagée par ses confrères à la table du conseil municipal.

M. Nappert a fait ce plaidoyer lors de la dernière séance du conseil dans le cadre des modifications apportées au règlement de zonage portant sur les kiosques pour la vente de produits agricoles. L'affichage n'est pas régi par ce règlement, mais le conseiller Nappert a néanmoins voté contre l'avis de motion et l'adoption du premier projet de règlement. Il a fait cavalier seul. Aucun autre élu ne l'a appuyé.

Jean-Luc Nappert estime que les petits producteurs agricoles, qui cultivent des bleuets ou des framboises, par exemple, devraient pouvoir installer de petites affiches sur les voies de circulation importantes pour indiquer la route à suivre jusqu'à leur ferme durant la saison de l'autocueillette.

«J'ai un préjugé favorable pour les producteurs agricoles. Ceux qui habitent au fond des rues Barré, Ménard, Scott n'ont pas la chance de se faire voir. L'affichage n'est permis que sur le terrain du producteur», fait valoir le conseiller municipal.

À ses yeux, ça serait sûrement possible d'être «créatif» et de trouver une façon de permettre aux producteurs d'installer une affichette, par exemple rue Dufferin ou Mountain, pour indiquer que la saison des récoltes bat son plein.

Surabondance?

Jean-Luc Nappert affirme que certains de ses homologues craignent qu'il y ait surabondance d'affiches. Mais il ne partage pas cet avis. «Je crois qu'on peut contrôler la grandeur des affiches et s'assurer que c'est exclusif aux producteurs agricoles. De cette façon, le garage au fond d'un rang ne pourrait pas lui aussi invoquer ça pour s'afficher. Aussi, ce n'est pas un affichage permanent, c'est temporaire. Les petits producteurs sont un atout pour la Ville. Ça fait partie d'une couleur qu'on veut se donner», énonce-t-il.

Le maire Pascal Bonin ne cache pas être «contre l'idée de voir pulluler l'affichage sur les poteaux de la Ville». «En 2014, il y a des moyens très efficaces de faire de la publicité», dit-il.

Le conseiller Nappert a convié les producteurs agricoles à se présenter à l'assemblée publique de consultation qui se déroulera le 29 janvier, à compter de 18 h 30, pour la modification au règlement de zonage. Bien que l'affichage ne soit pas à l'ordre du jour, les questions qui porteront sur ce sujet seront répondues, a dit l'urbaniste à la Ville, Yani Authier.

Le propriétaire d'Aux p'tits fruits, rue Barré, à Granby, Jocelyn Durand a bien l'intention d'y être. L'affichage directionnel lui a justement posé problème l'été dernier. «Notre annonce n'est là que durant deux mois. Et ce n'est pas une histoire de quatre pieds par huit pieds. On ne peut pas dire qu'on pollue l'environnement visuel», fait valoir M. Durand, qui a déjà commencé à passer le mot à d'autres producteurs dans la même situation que lui.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer