Centre aquatique à Granby : une piscine extérieure dans les plans

Le conseil municipal a entériné en début de... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le conseil municipal a entériné en début de semaine l'achat du site des Industries Cresswell pour la somme de 2,9 millions $. L'entreprise devra livrer le vaste terrain libre de tout bâtiment, décontaminé et remblayé, dans un délai de 270 jours.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le centre aquatique projeté par la Ville de Granby sur le terrain des Industries Cresswell, rue Léon-Harmel, n'inclut pas qu'un bassin intérieur: il est aussi prévu d'y construire une piscine extérieure, a confirmé hier le maire Pascal Bonin.

«Le fait d'inclure l'aménagement d'un bassin extérieur au projet nous permet de maximiser les installations, de réduire les coûts et de répondre à une demande de la population», a expliqué le maire.

Selon lui, en incluant une piscine extérieure au projet, les coûts de réalisation d'une telle installation seraient réduits en étant combinés avec un bassin intérieur. Il serait entre autres possible d'utiliser les mêmes vestiaires pour les deux bassins. La mécanique du bassin extérieur pourrait aussi être aménagée à l'intérieur du centre aquatique, relève Pascal Bonin.

Des plans préliminaires ont déjà été réalisés, déclare le maire. Ils seront présentés à l'ensemble du conseil municipal lundi prochain. «C'est là qu'on va voir comment le conseil trouve le projet et s'il y a des points à retrancher ou à rajouter», fait-il valoir.

Le conseil municipal a entériné en début de semaine l'achat du site des Industries Cresswell pour la somme de 2,9 millions$. L'entreprise devra livrer le vaste terrain libre de tout bâtiment, décontaminé et remblayé, dans un délai de 270 jours. La Ville participera aux coûts de décontamination pour une somme maximale de 500 000$, si bien que la facture pourrait grimper jusqu'à 3,4 millions$.

Si les détails du projet commencent à filtrer, l'estimation des coûts totaux n'a toutefois pas encore été précisée. Le maire a avancé la somme de 34 millions$ le mois dernier, mais il se fait désormais plus vague. Le montant de 34 millions$ était plutôt un «ordre de grandeur», basé sur les projets de centres aquatiques réalisés au cours des dernières années, a-t-il dit récemment.

Pas le premier projet

Pascal Bonin estime que l'idée d'une piscine extérieure est dans l'air à Granby depuis 1977, soit au moment où la piscine Miner, qui était autrefois un bassin extérieur, a été recouverte pour en faire la piscine qu'on connaît aujourd'hui.

Différents projets ont été étudiés au fil des ans. Mais ils ne se sont jamais concrétisés. L'administration précédente avait notamment conclu une entente avec la commission scolaire du Val-des-Cerfs pour un échange de terrain dans le secteur de l'école l'Envolée afin d'y construire une piscine extérieure. Mais le projet n'a pas été jugé prioritaire.

Le maire Bonin est pour sa part convaincu que la piscine Miner a atteint sa fin de vie utile et ne répond plus aux besoins. Et il croit dur comme fer au bien-fondé d'un bassin extérieur.

«À ceux qui me disent qu'on n'a pas besoin de ça parce que tout le monde a des piscines, je leur réponds: trouvez-moi une ville de la grosseur de Granby qui n'a pas une piscine extérieure. Là, on a le terrain pour le faire et la chance de l'intégrer au projet de centre aquatique», dit-il.

Pascal Bonin affirme être «très fier» du concept élaboré. «Je pense qu'on a quelque chose qui va être là pour longtemps», dit-il. Les installations devraient par ailleurs avoir un rayonnement régional, estime-t-il.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer