L'Opération Vaccin est de retour

«C'est une expertise en reconnaissance et classification des... (photo Janick Marois)

Agrandir

«C'est une expertise en reconnaissance et classification des drogues. C'est une expertise pour reconnaître les effets des drogues sur l'organisme humain», explique le lieutenant Stéphane Letendre, agent évaluateur au Service de police de Granby depuis juillet dernier.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Granby) Chaque année, 150 conducteurs sont arrêtés après avoir pris le volant avec les capacités affaiblies par l'alcool à Granby. Au Québec, plus de 400 évaluations ont été réalisées depuis le début de l'année auprès d'automobilistes soupçonnés d'avoir conduit sous l'effet de drogues. À l'approche du temps des Fêtes, les policiers de l'Estrie rappellent qu'ils seront présents pour freiner la conduite affaiblie par les drogues ou l'alcool.

«Le message qu'on veut lancer est que partout au Québec les policiers seront très présents sur la route afin de faire respecter la loi concernant l'alcool et la drogue au volant», indique Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby.

Les policiers des différents services de l'Estrie étaient réunis face au poste de police de Granby, hier matin, et remettaient un dépliant en forme de boule de Noël aux automobilistes les invitant à célébrer sans déraper. Cette activité s'inscrit dans le cadre de l'opération nationale Vaccin.

À Granby, les policiers ont interpellé en moyenne 150 conducteurs en état d'ébriété annuellement au cours des cinq dernières années. Plusieurs conducteurs sont d'ailleurs arrêtés à la suite d'une dénonciation d'un automobiliste jugeant que son comportement est risqué. La Sûreté du Québec en Estrie rapporte quant à elle 460 arrestations en moyenne annuellement au cours des trois dernières années pour cette infraction.

Équipé pour déceler la drogue

À l'approche du temps des Fêtes, les agents rappellent que non seulement ils sont formés et équipés pour déceler l'alcool au volant, mais ils le sont également pour la drogue. À Granby par exemple, tous les patrouilleurs sont formés pour l'épreuve de coordination de mouvement. Ils sont les premiers à pouvoir observer des comportements susceptibles d'être associés à la consommation de drogue.

Chaque service de police de l'Estrie a dans ses rangs un policier qui agit comme agent évaluateur. Au Québec, on en compte 69. Il entre en scène après l'interception d'un conducteur potentiellement intoxiqué par la drogue. Toutes les substances, même celles sous ordonnance pouvant affecter la conduite, sont incluses.

«C'est une expertise en reconnaissance et classification des drogues. C'est une expertise pour reconnaître les effets des drogues sur l'organisme humain», explique le lieutenant Stéphane Letendre, agent évaluateur au Service de police de Granby depuis juillet dernier.

Trois orientations viennent dicter l'analyse du policier. Il doit d'abord vérifier si une raison médicale est en cause. L'agent évaluateur doit par la suite évaluer si ses capacités sont affaiblies et, le cas échéant, identifier une ou des drogues qui en sont responsables.

L'évaluation réalisée par l'agent évaluateur dure environ une heure et quart, et elle est filmée. Elle se décline en une douzaine d'étapes, notamment la prise du pouls, la vérification des pupilles, de la pression et le prélèvement d'un échantillon d'urine.

Toutes ces informations et le prélèvement sont acheminés au laboratoire de sciences judiciaires et médecine légale de Montréal, qui doit fournir les résultats dans un délai maximal de six mois au service policier. «Le laboratoire va corroborer l'évaluation de l'agent évaluateur», indique le lieutenant Letendre.

En tout, 405 évaluations ont été réalisées au Québec chez des personnes qui présentaient des signes d'intoxication aux drogues entre le 1er janvier et le 25 novembre dernier. De ce nombre, 283 individus ont été accusés en vertu du Code criminel. À Granby, trois causes sont en attente des résultats du laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer