Grand défi Pierre Lavoie : les dons font du chemin

En tout, huit écoles primaires de Val-des-Cerfs se... (photo Alain Dion)

Agrandir

En tout, huit écoles primaires de Val-des-Cerfs se partagent 45 000 $ amassés grâce au Grand Défi Pierre Lavoie, ont annoncé hier les participants Jean-Pierre Le Gresley, Patrick Robinson, François Bonnardel, le président de la commission scolaire Paul Sarrazin, Michel Gévry et Benoît Léveillé.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Frelighsburg) Les équipes locales ayant participé au dernier Grand Défi Pierre Lavoie n'ont pas pédalé pour rien!

Plusieurs écoles de la commission scolaire du Val-des-Cerfs profitent du bon coeur - et des bonnes jambes - des cyclistes ayant parcouru les 1000 km séparant Saguenay et Montréal lors du populaire événement, en juin dernier.

En tout, huit écoles primaires se partagent les 45 000 $ en surplus amassés par six équipes. L'argent financera des activités, l'achat d'équipements sportifs et l'aménagement d'espaces dédiés à l'exercice physique.

Comme La Voix de l'Est l'a déjà annoncé, l'école Mgr-Douville de Farnham reçoit 16 300 $ pour acheter de l'équipement de hockey extérieur ainsi que pour un projet de ski alpin. «Tout ce qui fait la promotion de l'exercice physique», a indiqué sa directrice, Caroline Dugas.

Le député de Granby François Bonnardel enfourchait sa bicyclette pour une troisième virée consécutive, cette année. Et il avait choisi l'école Eurêka, située dans sa circonscription, comme bénéficiaire du fruit du labeur de son équipe. L'établissement obtient 8750 $ afin d'installer un support à vélos, un jeu de ballon-poire et un coin de la cour de récréation réservé aux plus petits.

«Moi-même, j'ai changé avec le Défi, a dit le caquiste. Avant, je ne faisais pas de vélo, pas de sport. Je ne jouais qu'au golf et je pensais que c'était bon pour le cardio!» Il se dit plus en forme aujourd'hui qu'au début de son mandat, en 2007. «Je vois vraiment une différence», dit-il.

Étincelle

À Frelighsburg, où avait lieu la conférence de presse, l'école Saint-François-d'Assise bénéficie de 4000 $ pour rajeunir ses articles de sport et permettre quelques sorties. «Ça permet d'allumer cette petite étincelle sportive chez les enfants», a dit la directrice par intérim, Geneviève Rocray.

Quant à l'école Saint-Romuald, toujours à Farnham, une bourse de 5000 $ de la fondation Pierre Lavoie y permettra l'achat de vélos stationnaires. Un coup de pouce à l'enseignante Lyne Bouvouloir, qui a instauré le Défi de la persévérance: 100 km à vélo avec des élèves provenant de milieux défavorisés.

«C'étaient des enfants pas du tout en bonne condition physique, et le Grand Défi leur a donné beaucoup de soutien moral», a dit Mme Bonvouloir, dont le prochain défi consistera à parcourir 100 km avec ses élèves, mais cette fois-ci à la nage.

Engagement

Depuis trois ans, l'enseignant Benoit Léveillé est l'instigateur du Grand Défi Pierre Lavoie à la commission scolaire du Val-des-Cerfs. Il a rappelé hier qu'il s'agit bien plus que d'une randonnée: «un projet de société» et «un mouvement de responsabilité et d'engagement». Ses participants, mentionne-t-il, deviennent «des ambassadeurs des saines habitudes de vie».

«Mangez mieux, bougez plus et persévérez à l'école, c'est ce qu'on demande aux enfants», dit M. Léveillé.

Près de 350 000 élèves participent chaque année à l'une des facettes du Défi Pierre Lavoie.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer