Le quadrilatère des sports pourra se concrétiser

La Ville de Granby a conclu une entente... (photo Janick Marois)

Agrandir

La Ville de Granby a conclu une entente avec les propriétaires des Industries Cresswell pour acquérir le site de l'entreprise, rue Léon-Harmel, afin d'y implanter son futur centre aquatique, a appris hier en exclusivité La Voix de l'Est.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) C'est maintenant confirmé: le quadrilatère des sports pourra se concrétiser. La Ville de Granby a conclu une entente avec les propriétaires des Industries Cresswell pour acquérir le site de l'entreprise, rue Léon-Harmel, afin d'y implanter son futur centre aquatique, a appris hier en exclusivité La Voix de l'Est.

La transaction, qui sera entérinée lundi soir lors de la séance du conseil municipal, s'élève à 2,9 millions$. Elle sera payée comptant, a dit hier le maire Pascal Bonin.

Mais cette somme pourrait grimper jusqu'à 3,4 millions$, car la Ville contribuera financièrement aux travaux de décontamination, souligne le maire Bonin. La facture sera assumée moitié-moitié par la Ville et les Industries Cresswell. Détail important, précise toutefois Pascal Bonin: la part de la Ville n'excédera pas 500 000 $.

Selon M. Bonin, la Ville fait l'acquisition du site de 24 470 mètres carrés (263 392 pieds carrés), mais il devra être débarrassé de tout bâtiment, en plus d'avoir été décontaminé et remblayé. La valeur marchande du terrain, selon les évaluations obtenues par la Ville, oscille entre 2,6 et 2,9 millions$, dit le maire.

Selon l'entente conclue entre les deux parties, l'entreprise dispose d'un délai de 270 jours pour remplir ce mandat. «C'est un immense terrain qui va répondre aux besoins actuels de la population pour les 50 prochaines années», estime Pascal Bonin.

Stratégique

Cette entente ne devrait cependant pas signifier la fin des activités de Cresswell à Granby. L'entreprise spécialisée dans la transformation de l'acier a une autre usine au 424, rue Saint-Vallier. Il serait envisagé d'y transférer les employés de la rue Léon-Harmel et d'y agrandir les installations. Cresswell emploie 90 personnes, selon le bottin des entreprises de Granby Industriel.

Pascal Bonin affirme que la Ville a entrepris des discussions avec l'entreprise en mai dernier. Et il se réjouit de la conclusion des pourparlers. «La localisation est très stratégique. Elle va permettre une concentration des équipements sportifs de la Ville avec le centre sportif Léonard-Grondin, le parc Dubuc, le stade Napoléon-Fontaine et le parc Jean-Yves Phaneuf», dit-il.

Le maire refuse pour le moment de chiffrer les coûts de construction du centre aquatique. Il a avancé la somme de 34 millions$ lors du dépôt de son rapport sur la situation financière de la Ville. Mais hier, il a dit qu'il s'agissait plutôt d'un «ordre de grandeur» basé sur les projets du genre qui ont été réalisés à court ou moyen terme.

Pour l'heure, Pascal Bonin dit plutôt vouloir y aller «par étapes». La prochaine sera de «peaufiner les études préliminaires», dit-il. L'échéancier global du projet prévoit un an pour la réalisation des plans et devis et une période de 12 à 18 mois pour la construction. Si tout se déroule comme prévu, c'est en 2017 que le nouveau centre aquatique pourrait ouvrir ses portes.

Des demandes de subventions seront également logées en cours de route. Et le maire dit être confiant d'avoir l'aide financière des gouvernements. «Il n'y a aucun centre aquatique qui s'est construit sans subvention», soutient-il.

Complexe

Le processus d'acquisition s'est finalement révélé plus complexe que ce qu'il avait imaginé, dit le maire. Dans ce contexte, il a tenu hier à remercier le directeur général de la Ville, Michel Pinault, la directrice des services juridiques, Catherine Bouchard, le conseiller municipal responsable des sports, Stéphane Giard, et l'ensemble du conseil municipal pour le travail effectué et le temps consacré au dossier.

Il a été impossible hier de joindre le directeur général des Industries Cresswell, Luc Lessard, pour obtenir ses commentaires.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer