Les Inouk freinés par l'Arctic en fusillade

L'Arctic de St-Léonard a refroidi les ardeurs des... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'Arctic de St-Léonard a refroidi les ardeurs des Inouk qu'il a vaincus 6-5 en fusillade hier soir au terme d'une rencontre chaudement disputée.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Maxime Massé
La Voix de l'Est

(Granby) L'Arctic de St-Léonard a refroidi les ardeurs des Inouk qu'il a vaincus 6-5 en fusillade hier soir au terme d'une rencontre chaudement disputée.

Jason Crack croyait bien avoir permis à Granby de quitter St-Léonard avec les deux points à l'enjeu en inscrivant son 17e but de la campagne en début de troisième période. L'Arctic est toutefois parvenu à pousser le match en surtemps où il a finalement eu le meilleur lors des tirs de barrage.

«On a fait un bon match de hockey. On a bien travaillé en désavantage numérique, on a aussi marqué en avantage. Par contre, on a commis de petites erreurs et on l'a payé cher. Mais on peut construire là-dessus. Il y a encore des ajustements à faire, mais on est sur la bonne voie», a indiqué l'entraîneur-chef, David Lapierre.

Si on regarde le verre à moitié plein, on retiendra que les Granbyens ont trouvé le moyen de récolter trois points à leurs deux derniers matches. De l'autre côté, le point perdu était certainement à leur portée, eux qui ont laissé filer leur avance en quatre occasions hier soir.

Même si sa troupe jouait pour une deuxième fois en trois soirs, Lapierre a refusé de mettre ce revers sur le dos de la fatigue. «Ce ne sont pas des excuses, mais on a raté quelques belles chances, on a touché des poteaux. C'est une défaite subie en fusillade. Ça aurait pu tourner d'un côté comme de l'autre. On est quand même allés chercher un gros point.»

Il affirme d'ailleurs être satisfait de l'intensité affichée depuis quelques matches par ses joueurs qui luttent fort pour sortir du fond du classement. «Ça fait quelques bons matches qu'on a, des matches qu'on récolte des points ou qu'on est passé près de le faire. Il faut bâtir là-dessus et continuer de se rapprocher du peloton du milieu», dit-il.

Un véritable festival offensif

Les joueurs de l'Arctic ont été les premiers à frapper à la porte des buts et ont pris les devants dès la 3e minute de jeu sur un but de Jimmy Paradis. Cette avance a été de courte durée, Hubert Lamarre inscrivant les Inouk au pointage quelques instants plus tard lors d'un avantage numérique.

À 10: 08, Érik Longtin a ensuite inscrit son 29e filet de la saison pour porter la marque à 2-1 en faveur de Granby. Encore une fois, l'écart n'a pas tenu très longtemps. En moins de trois minutes, Ludovic Beaupré avait de nouveau ramené les deux équipes à la case départ.

Puni pour avoir mis trop d'hommes sur la patinoire, l'Arctic a vu Samuel Robert faire 3-2 avant que les deux clubs ne retraitent au vestiaire. Granby et St-Léonard se sont ensuite échangé un but chacun au deuxième engagement. Le défenseur Maxime Baillargeon en a profité pour enfiler son premier but de la saison avec les Inouk.

La même scène s'est répétée en début de troisième période. L'Arctic a redonné espoir à ses partisans en créant l'égalité à 1: 19, mais Jason Crack a vite ramené le silence dans l'aréna en déjouant le gardien adverse moins de deux minutes plus tard. Le gardien Simon Bergeron a obtenu une passe sur le jeu qui portait le score à 5-4.

St-Léonard est cependant revenu de l'arrière pour une quatrième fois à mi-chemin de la troisième période. Charles Ouimet a trompé la vigilance de Bergeron forçant la tenue d'une prolongation. Celle-ci n'a pas permis de trancher le débat et l'Arctic l'a finalement emporté en s'imposant lors des tirs de barrage.

Bergeron a cédé cinq fois sur 25 tirs tandis que les Inouk ont mis Sébastien Dubé-Rochon à l'épreuve à 36 reprises. Granby a marqué deux buts en quatre occasions sur l'avantage numérique et a été parfait en cinq situations d'infériorité numérique.

Les Inouk seront de nouveau sur la route pour leur prochain duel qui les opposera aux Lauréats vendredi soir à St-Hyacinthe. Il s'agira d'une belle opportunité pour Granby de se rapprocher un peu plus des Lauréats qui les devancent de quatre points au troisième rang de la division David Perron.

Un traditionnel match de quatre points comme on dit dans le langage du hockey. «C'est une équipe après qui on court au classement, donc c'est certain que ça va être un match important. On a notre sort entre nos mains. Ça va être à nous de sortir fort et d'aller chercher la victoire face aux Lauréats», a souligné Lapierre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer