Un projet de 5 millions $ au centre-ville de Granby

Les membres du comité de développement de la... (Photo Alain Dion)

Agrandir

Les membres du comité de développement de la paroisse, John Tétreault, Allan Averill, Marion Standish et le pasteur Terry Blizzard, devant la nouvelle scène.

Photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(GRANBY) Pour assurer son avenir, la paroisse St-George de Granby caresse un ambitieux projet immobilier, récréatif et communautaire estimé à quelque 5 millions de dollars. Celui-ci devrait s'élever directement sur le site de l'église anglicane de la rue Principale.

Dans l'air depuis un an et demi, ce projet a fait son petit bonhomme de chemin dans la tête des responsables de la paroisse. L'idée est de récupérer le terrain derrière l'église qui sert présentement de stationnement - accessible par la rue St-George - pour y construire deux immeubles à logements. Le premier pourrait atteindre trois étages avec un toit-terrasse, alors que le second s'élèverait sur quatre étages. Les deux édifices seraient jouxtés et posséderaient un stationnement souterrain. On y trouverait des appartements de trois pièces et demie et quatre pièces et demie offerts à tous et au « prix du marché », explique John Tétreault. Le style ? « Moderne, mais assorti à l'église », assure-t-il.

L'endroit est idéal pour une telle construction et près de tous les services, rappelle le pasteur Terry Blizzard, qui assure qu'à chaque étape du projet, les paroissiens ont été consultés et que leur réaction a été chaque fois favorable. « Ça amène de la vie au centre-ville, ce n'est que positif », dit-il.

Car outre le volet purement résidentiel du projet, celui-ci comprend aussi un parc, un jardin communautaire, un espace public devant l'église et l'agrandissement de la salle communautaire existante pour en faire une cuisine collective, entre autres.

« On veut inciter les gens à mieux s'alimenter, leur apprendre à cuisiner », indique John Tétreault. Le comité de développement n'a pas encore déterminé avec quel organisme il souhaite s'associer pour réaliser cette partie du projet.

Le long du terrain appartenant à l'église, on compte aussi prolonger la piste cyclable en provenance de la passerelle Miner jusqu'à la rue Principale.

Redonner

Selon Terry Blizzard, ce projet fait suite à une rencontre avec le maire de l'époque, Richard Goulet, au sujet du développement du centre-ville. « On s'est dit qu'on recevait depuis des années les services de la Ville, sans payer de taxes. On voulait trouver un moyen de remettre quelque chose à la municipalité pour ce que nous avions reçu. »

Quoique très avancés dans leur réflexion, et avec un croquis d'architecte entre les mains, les responsables de la paroisse ne disposent pas encore de l'approbation officielle du diocèse de Montréal, dont l'église fait partie.

« Nous ne sommes pas les seuls du diocèse à avoir un projet de développement. Mais personne n'a autant de terrain que nous. Et nous, nous voulons préserver notre église, pas la transformer », indique M. Blizzard avec confiance.

Le comité ne cache pas que tout cela représente un risque important. « Oui, il y a une certaine peur, mais on va réussir. On va offrir quelque chose qui n'existe pas au centre-ville en ce moment », affirme John Tétreault.

Dans un scénario idéal, les préparatifs seraient entamés au printemps, pour une livraison des édifices à logements au printemps 2016.

La Voix de l'Est a rencontré les membres du comité de développement de la paroisse, hier matin, à la sortie de leur première rencontre avec le maire de Granby, Pascal Bonin. « On ne lui avait pas encore présenté le projet. Il a semblé heureux de ce qu'il a vu », ont-ils résumé en substance.

Beau projet, dit Bonin

Pascal Bonin s'est en effet dit heureux de voir le dynamisme de cette église et son intérêt à s'intégrer à sa communauté. « C'est super plaisant de voir ça. Ils ont un projet très intéressant. À titre de maire, je ne vois pas de problème à ce qu'il se réalise, mais il y a encore bien des étapes à passer. Laissons les gens faire leur travail », a-t-il commenté.

L'ajout du lien cyclable a aussi beaucoup de sens, selon lui, car un projet serait dans l'air à ce sujet au centre-ville.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer