La Ville achète deux terrains pour redresser la courbe dans la rue Simonds sud

À l'heure actuelle, les automobilistes qui empruntent la... (photo Alain Dion)

Agrandir

À l'heure actuelle, les automobilistes qui empruntent la rue Simonds Sud, non loin de la rue Le Corbusier, doivent se plier à un curieux virage à 90 degrés. Mais la Ville a fait l'acquisition de deux terrains afin de pouvoir réaliser une nouvelle configuration de la rue.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Dans les cartons de la ville de Granby depuis plus d'une décennie, le redressement de la courbe de la rue Simonds Sud devrait finalement se concrétiser. La Ville a entériné, lors de la dernière séance du conseil, l'achat de deux terrains afin de permettre la réalisation des travaux.

Les terrains sont acquis de la famille Comeau pour la somme totale de 53 190$; somme qui sera puisée à même le surplus de la Ville. «Les intentions se clarifient dans ce coin-là», a commenté le maire Pascal Bonin lorsque ce point a été traité par le conseil. «C'est attendu depuis longtemps», a pour sa part commenté le conseiller municipal du district, Jocelyn Dupuis.

Il faudra toutefois attendre le dépôt du budget et du programme triennal d'immobilisation, le 15 décembre, pour connaître de façon plus précise l'échéancier des travaux et leur ampleur budgétaire, a dit le maire Bonin, refusant pour le moment d'entrer dans les détails.

À l'heure actuelle, les automobilistes qui empruntent la rue Simonds Sud, non loin de la rue Le Corbusier, doivent se plier à un curieux virage à 90 degrés. La nouvelle configuration prévoit un tracé un peu plus droit.

Ce n'est pas la première fois que la Ville envisage d'aller de l'avant avec ces travaux, mais ils ont dû être retardés pour différentes raisons. La Ville a notamment dû exproprier l'ex-conseiller municipal, Jean-Claude Duchesneau, qui était propriétaire de terrains dans le secteur boisé où le nouveau segment de rue sera aménagé.

En 2009, le Tribunal administratif du Québec avait fixé à 122 952$ l'indemnité versée par la Ville à M. Duchesneau. Le projet de redressement de la courbe a par la suite été envisagé pour 2010. Mais il n'a jamais vu le jour.

À la lumière de la récente transaction avalisée par les élus, la Ville n'était visiblement pas propriétaire de tous les lots nécessaires pour la réalisation des travaux. C'est maintenant chose faite. Les astres seront-ils bien alignés cette fois-ci?

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer