Spectacle aérien des cantons-de-l'Est : un surplus de 83 000$

Le président d'honneur de l'événement, le commandant Robert... (photo Julie Catudal)

Agrandir

Le président d'honneur de l'événement, le commandant Robert Piché, n'avait, lui aussi, que des bons mots pour les organisateurs du spectacle. On a profité de l'occasion pour lui remettre deux chèques au nom de sa fondation.

photo Julie Catudal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Bromont) Avec un surplus de 83 000$, il ne fait plus aucun doute que le succès du Spectale aérien des Cantons-de-l'Est (SACE) a volé au-dessus des attentes. Au cours d'un cocktail festif tenu à l'aérogare bromontoise hier soir, le comité organisateur a dressé un bilan plus que positif de l'événement ayant attiré 100 000 yeux dans le ciel de Bromont.

«Un événement d'une telle envergure, c'était tout un défi», a lancé le directeur de l'Aéroport Roland-Désourdy et président du spectacle, Robert Blais, qui n'a pas manqué de féliciter tous ceux qui ont mis l'épaule à la roue pour le relever.

Un défi tout aussi logistique que financier, auquel François Dandenault a mis la main à la pâte pour gérer le budget de 350 000$ du spectacle. Le grand argentier du SACE n'était pas peu fier de présenter les résultats positifs de l'exercice financier récemment complété.

Grâce au mot d'ordre «une dépense, une commandite», des subventions et la participation financière de généreux donateurs, un surplus de 83 000$, incluant les immobilisations de l'aéroport, a pu être dégagé. «C'était tout qu'un défi, avec 8000$ dans un compte, pas de commanditaires et pas de fonds de roulement», a rappelé M. Dandenault, qui s'est dit enchanté de son aventure.

Rayonnement et potentiel

Ce surplus a été calculé après le remboursement du prêt de 25 000$ qu'ont effectué chacune des trois municipalités propriétaires du centre aéroportuaire. Un investissement qui a rapporté beaucoup, au final, à Granby, Cowansville et à Bromont.

«Le spectacle a été un moment important des célébrations du 50e anniversaire [de la ville de Bromont], un couronnement même, a indiqué la mairesse bromontoise Pauline Quinlan. Mais c'était aussi un événement important pour notre grande région.»

«On a là la démonstration que quand l'objectif est clair, que les gens qui travaillent sur le projet sont crédibles et que celui-ci est bien articulé, que ça peut mobiliser les gens», a pour sa part souligné le maire de Cowansville Arthur Fauteux, ajoutant que le SACE a offert énormément de visibilité à la région.

«C'est désormais une vitrine exceptionnelle», a renchéri le maire de Granby Pascal Bonin, lui qui a reconnu s'être d'abord opposé au projet, jadis.

Maintenant, l'élu voit tout le potentiel de l'infrastructure, qui a bénéficié d'investissements d'entre 20 000$ et 25 000$ dans le cadre de l'événement. «En très peu de temps, l'image qu'on a pu donner à l'aéroport a changé, a-t-il constaté. C'est devenu une source de succès au lieu d'une source d'inquiétudes et de problèmes.»

Bons mots

Tous les efforts investis en ont valu la peine, à en écouter un message vocal enregistré par un Sherbrookois carrément séduit par le spectacle. «C'est ça notre paie», a indiqué M. Blais.

Le président d'honneur de l'événement, le commandant Robert Piché a, lui aussi, louangé les organisateurs. «J'ai été président d'honneur de plusieurs spectacles aériens, a-t-il dit, mais avec les moyens qu'ils avaient, et avec la grosseur de leur aéroport, c'est probablement le plus beau festival aérien que j'ai connu», s'est souvenu celui qui a alors inspiré plusieurs jeunes à devenirs pilotes eux-mêmes.

Un montant de 2500$ a par ailleurs été remis par l'organisation à la Fondation Robert Piché en guise de remerciement au célèbre pilote pour son implication. Les bénévoles du spectacle ont également remis au commandant les pourboires amassés au cours de la fin de semaine, bonifiant le don de 1052$.

La Fondation Robert Piché vient en aide aux alcooliques toxicomanes. «Je suis sobre depuis douze ans, et j'ai vu des gens qui ont tout perdu. Moi j'ai eu de la chance», note le pilote, qui projette de fonder son propre centre de thérapie axé sur la réinsertion sociale à Highwater dans les Cantons-de-l'Est.

Devant un tel succès, les avions reviendront effectuer leurs spectaculaires pirouettes dans le ciel de Bromont en août 2016.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer