Surplus de 1,1 million$ à Cowansville

La dette de la municipalité, elle, devrait atteindre... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La dette de la municipalité, elle, devrait atteindre 26 442 755$. De ce montant, toutefois, 4 075 000$ sont à la charge du gouvernement du Québec, fait remarquer le maire Arthur Fauteux.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Cowansville) La Ville de Cowansville devrait terminer l'année avec un surplus budgétaire de 1,1 million de dollars, ce qui porterait son surplus disponible à 2,1 millions de dollars.

La dette de la municipalité, elle, devrait atteindre 26 442 755$. De ce montant, toutefois, 4 075 000$ sont à la charge du gouvernement du Québec, fait remarquer le maire Arthur Fauteux.

Dans son discours mardi soir sur la situation financière de la Ville, M. Fauteux a indiqué que le conseil allait continuer d'investir dans la modernisation des infrastructures municipales, mais sans mentionner de projets précis. Le programme triennal d'immobilisations est en cours de révision, a-t-il dit.

M. Fauteux a cependant indiqué que la Ville allait mettre en place quatre nouveaux moyens de communication pour les citoyens en 2015: un système d'appels téléphoniques lors de situations d'urgence, un système de requête sur le site internet de la Ville où les citoyens pourront poser des questions, faire des commentaires ou formuler des plaintes, l'application mobile Voilà (pour signaler des problèmes non urgents, tels des lampadaires brûlés, des graffitis, nids de poule, etc.) et une rencontre chaque année dans ses six quartiers.

Une rencontre de travail des élus sur la préparation du budget est prévue samedi prochain. C'est à ce moment que le conseil connaîtra précisément combien d'argent le gouvernement québécois le privera dans le cadre du nouveau pacte fiscal. Les estimations pour la Ville de Cowansville sont de 180 000$. Le montant pourrait être moins élevé, pense M. Fauteux. «On a calculé un manque à gagner de 2%. Mais si on regarde des villes comparables, il se peut que ça soit 1,3%.»

Les municipalités recevront collectivement 300 millions de dollars en moins en 2015 de la part de Québec. Le gouvernement Couillard a réduit de 62% à 50% les remboursements de la TVQ payée par les municipalités. L'ampleur des compressions variera entre 0,9% et 3% d'une ville à l'autre, a dit M. Fauteux.

Situation frustrante

Chose certaine, ces compressions surviennent alors que les municipalités étaient toutes engagées dans la préparation de leur budget 2015. Une situation frustrante, a signalé M. Fauteux, du fait qu'une grande partie du travail doit être refait. «C'est pour ça qu'on poussait, avec les unions municipales, pour que ces rumeurs soient confirmées le plus tôt possible. C'est sûr qu'aujourd'hui, avec les avancées de la technologie, c'est moins long de tout recalculer. Mais on aurait aimé qu'ils nous le disent avant.»

Les discussions budgétaires s'annoncent encore plus difficiles pour les MRC, croit M. Fauteux, préfet de la MRC Brome-Missisquoi. Elles financent en partie les centres locaux de développement, appelés à disparaître suite à la décision de Québec. Les conseils des maires devront décider s'ils veulent s'occuper de développement économique et de soutien à l'entrepreneuriat. Des décisions douloureuses sont à prévoir, dit-il, en allusion aux licenciements d'employés des CLD. «On ne peut pas étirer ça. Il y a des personnes là-dedans. On doit penser à eux», soutient-il.

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer