Un assez bon bulletin de présence pour les élus de Granby

Pascal Bonin... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Pascal Bonin

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Toujours présents aux séances du conseil, les élus municipaux de Granby? Oui, pour la plupart. Mais certains doivent jongler plus que d'autres avec les responsabilités d'élus, la famille et les obligations professionnelles. Mais tous assurent assumer leurs fonctions sans compter les heures.

Règle générale, les membres du conseil municipal ont un assez bon bulletin de présence aux 25 séances publiques - 15 ordinaires, neuf extraordinaires et une ajournée - qui se sont déroulées depuis les dernières élections municipales, en novembre 2013. Plus de la moitié des 11 élus, dont le maire Pascal Bonin, ont un taux de présence de 92 % et plus. Seul un d'entre eux, Éric Duchesneau, obtient une note parfaite de 100 %.

Non seulement M. Duchesneau dit avoir assisté à toutes les séances préparatoires et publiques, mais il souligne n'avoir manqué qu'une seule rencontre des comités de travail auxquels il participe. Et son absence est motivée par le fait qu'il représentait la Ville à un colloque, a-t-il précisé à La Voix de l'Est.

«Je trouve ça important d'être présent. Règle générale, je m'organise pour concilier mes vacances avec le travail d'élus», affirme M. Duchesneau. Propriétaire d'une boutique d'informatique et père de deux jeunes enfants, il estime cependant avoir plus de difficulté à être aussi présent à son commerce. «Je coupe un peu sur le magasin», reconnaît-il.

Valeur familiale

Le maire Pascal Bonin n'a pour sa part raté qu'une seule séance en juillet dernier. Et il s'agissait d'une séance ajournée avec trois points à l'ordre du jour. En sept minutes, la séance était bouclée. Le maire n'a pas pu y assister puisqu'il quittait le pays. Ses vacances débutaient cette journée-là.

«Je me fais un point d'honneur d'être présent. L'assiduité au travail, c'est une valeur importante dans ma famille. Comme vétérinaire, mon père n'a pas manqué beaucoup de journées. Il faut s'attendre à ça de moi. Quand je ne suis pas là, c'est qu'il y a quelque chose d'extraordinaire ou hors de mon contrôle», affirme-t-il.

Pascal Bonin ne s'empêche cependant pas de prendre des vacances. Mais, à ce jour, il a réussi à les caser entre deux séances ordinaires, donc plus chargées, du conseil municipal. Cela dit, le maire reconnaît que l'agenda d'élus peut parfois être difficile à tenir, particulièrement pour ceux qui travaillent à l'extérieur de la ville.

Courtes séances

Cette réalité, les conseillers Pierre Breton et Stéphane Giard la connaissent bien. Ils comptent chacun six absences, dont plusieurs séances extraordinaires.

«Les séances extraordinaires sont parfois annoncées à la dernière minute et se tiennent le matin, à 8 h, avec un ou deux seuls sujets à l'ordre du jour. On ne peut pas toujours être présents parce que ça tombe durant nos heures de travail professionnel. Je serais là si j'étais retraité ou travailleur autonome», commente Pierre Breton, partenaire d'affaires en ressources humaines à la Société des alcools du Québec.

«Dans ma tête, je n'ai manqué qu'une séance et c'était la séance ordinaire du mois d'août. Je devais prendre mes vacances à ce moment-là pour les faire concorder avec celles de ma conjointe», précise M. Breton, qui dit être présent aux rencontres des comités auxquels il siège. Généralement, ces rencontres sont en soirée.

«De jour, c'est plus difficile», opine Stéphane Giard, qui travaille au service aux entreprises pour la commission scolaire des Grandes Seigneuries. C'est en bonne partie pour des raisons professionnelles qu'il dit avoir manqué des séances publiques. Mais cela ne l'empêche pas de ne pas compter les heures pour remplir ses fonctions d'élu. Car, au-delà des rencontres publiques, il y a aussi une flopée d'événements auxquels il se fait un devoir d'assister pour représenter la Ville. «J'essaie de jouer avec les horaires pour être présent au plus grand nombre d'endroits possible», dit-il. 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer