Élection au poste de conseiller  à Waterloo: un troisième candidat

Gaétan Arel tente à nouveau sa chance après... (photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Gaétan Arel tente à nouveau sa chance après avoir brigué la mairie de Waterloo.

photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est

(Waterloo) Gaétan Arel est devenu hier le troisième candidat officiel pour occuper le poste laissé vacant par le conseiller municipal Roger Bernier à la fin de l'été. Bien qu'il ait annoncé, dès septembre dernier, son intention de se présenter, ce n'est qu'hier que M. Arel a déposé son bulletin de candidature.

Pour la simple et bonne raison, dit-il, qu'il revient d'un voyage de quelques semaines en Europe.

L'homme tente donc à nouveau sa chance après avoir brigué la mairie de Waterloo en 2013 contre Pascal Russell. M. Arel avait alors obtenu 34% des votes.

Cette fois, il souhaite succéder à son bon ami Roger Bernier à la tête du district 1. «La dernière fois, je n'ai pas été élu parce que je n'étais pas assez connu. Là, je suis allé à l'hôtel de ville, on m'a vu aux séances du conseil et j'y ai apporté de bons points pour les Waterlois», laisse-t-il entendre.

Malgré le peu d'atomes crochus qui le lient à Pascal Russell, il assure qu'il travaillera en toute indépendance et pour le bien de ses concitoyens. «Je n'en ai contre personne. Je veux seulement être transparent, ce qui n'est pas le cas à l'hôtel de ville. Le maire fait ce qu'il veut présentement. Je vais d'abord voter pour les intérêts des gens de Chambourg et de Waterloo», promet le résidant de Chambourg-sur-le-lac.

Sa campagne, dit-il, sera axée vers l'économie et la dette. «La Ville de Waterloo n'est pas en bonne situation financière. Il faut savoir ce qu'on fait avec l'argent qu'on reçoit.»

Il se mettra au travail dès le 1er novembre, annonce-t-il, en faisant notamment du porte-à-porte dans le quartier.

Le fait que trois personnes - Yohann Archambault et Claude Simard sont aussi candidats - soient déjà dans la course est intéressant, selon lui, et démontre qu'il y a enfin de l'intérêt pour la politique municipale.

L'élection partielle aura lieu le 30 novembre prochain à Waterloo.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer