Le Hameau l'Oasis devient une corporation indépendante

Guylaine Thériault a annoncé la fondation de la... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

Guylaine Thériault a annoncé la fondation de la nouvelle corporation Hameau l'Oasis, hier, à Dunham.

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Dunham) Un déficit de 60 000$ et la fin des subventions gouvernementales ont eu raison du Hameau l'Oasis, de Dunham, géré par les Jardins de la terre, situés à Saint-Paul-d'Abbotsford. L'organisme a mis fin au bail qui le liait aux 106 acres de Dunham où est notamment bâtie une auberge de jeunesse. Or, le tout a été récupéré par des administrateurs qui en font un nouvel organisme.

«Ça n'a pas été une décision facile pour les Jardins de la terre de dire non à Dunham, a avoué Richard Gauthier, président de l'organisme, aussi cofondateur de l'entité du Hameau l'Oasis. Les Jardins de la terre n'ont pas eu le choix de mettre un terme. Ça grugeait de l'argent.»

Le bail signé entre les Jardins de la terre et le diocèse de Saint-Jean-Longueuil a été récupéré par le Hameau l'Oasis cet été. Il a aussi récupéré la raison sociale de la place.

Des organismes membres étaient invités, hier en fin de journée, pour l'assemblée de fondation de la corporation, précédée par une séance d'information, retraçant l'historique de l'endroit.

Une mission pour les jeunes

De 2008 à 2014, le hameau recevait des groupes de jeunes de 16 à 30 ans pour une période de six mois afin qu'ils participent à un plateau de travail. Ils étaient amenés à découvrir l'agriculture ainsi qu'à créer et entretenir un jardin. L'auberge la Belle verte a pris forme en 2013 et des jeunes pouvaient y travailler durant leur stage de six mois. Le programme d'insertion socioprofessionnelle leur permettait d'acquérir de l'expérience en milieu du travail.

Une cinquantaine de jeunes avaient aussi pu trouver un refuge à la maison du Petit Castor au fil des années.

En plus des problèmes financiers et l'impossibilité de renouveler les subventions pour les plateaux de travail, une restructuration des Jardins de la terre a obligé cet organisme de mettre fin aux projets du Hameau... permettant à un nouveau Hameau (!) de voir le jour. «C'est à partir de ce moment-là qu'on a décidé de continuer le Hameau l'Oasis» et de former une corporation, a indiqué devant ses interlocuteurs la coordonnatrice Guylaine Thériault.

Espoir d'autosuffisance

Guylaine Thériault souhaite que le Hameau l'Oasis devienne autosuffisant au bout de quelques années. Pour le moment, la corporation est éligible à des subventions. «On va essayer de ramener les plateaux de travail», ajoute-t-elle.

«Les plateaux de travail, c'est Service Canada, laisse entendre Richard Gauthier, parlant à mots couverts des coupures gouvernementales. On s'en va en élections en 2015, on s'en reparlera en 2016.» Il espérait aussi aller chercher du financement par le CLD, avec une accréditation d'organisme d'économie sociale, mais avec les annonces de possibles abolitions des Centres locaux de développement, ses espoirs déclinent. «Je vois juste des portes se fermer, je n'en vois pas beaucoup s'ouvrir.»

Ce qui signifie que la source d'activité principale sera l'auberge de jeunesse. Quatre axes seront privilégiés à travers elle, soit l'environnement et l'agriculture, la jeunesse, le tourisme social et l'éducation.

«Peut-être que les Jardins de la terre vont revenir pour faire de l'agriculture biologique, mais que de l'agriculture biologique», souligne M. Gauthier. L'organisme de Saint-Paul-d'Abbotsford pourrait alors louer une surface.

Guylaine Thériault n'a pas eu le temps de répondre à nos questions.

«Ça n'a pas été une décision facile pour les Jardins de la terre de dire non à Dunham, a avoué Richard Gauthier, président de l'organisme, aussi cofondateur de l'entité du Hameau l'Oasis. Les Jardins de la terre n'ont pas eu le choix de mettre un terme. Ça grugeait de l'argent.»

photos Maxime Sauvage

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer