Simon Bergeron inspire les Inouk

À Princeville, Simon Bergeron a bloqué 50 des... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

À Princeville, Simon Bergeron a bloqué 50 des 54 lancers dirigés vers lui avant d'être parfait en tirs de barrage.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Granby) Les Inouk ont réussi, dimanche après-midi, ce qu'ils n'avaient encore jamais réussi cette saison : remporter une deuxième victoire de suite.

Face au Titan de Princeville, qu'ils avaient vaincu 7-4 vendredi à domicile, les Inouk l'ont emporté 5-4 en tirs de barrage dans les Bois-Francs. De la même façon qu'ils l'avaient fait deux jours plus tôt, les Granbyens ont eu le dernier mot après être revenus de l'arrière, eux qui tiraient de l'arrière 4-2 en début de troisième période.

Érik Longtin a joué les héros, lui qui a inscrit le seul et unique but de la période de fusillade. Mais la véritable étoile du match a été Simon Bergeron, qui a bloqué 50 des 54 lancers dirigés vers lui avant d'être parfait en tirs de barrage.

«Ça fait du bien de gagner et ça fait du bien, aussi, d'aider véritablement l'équipe, a expliqué Bergeron, qui a ainsi connu un deuxième bon départ consécutif. J'ai travaillé plus fort que jamais à l'entraînement au cours des dernières semaines et je mets en application les instructions de notre nouvel entraîneur des gardiens (Sébastien Lacroix), à qui je dois beaucoup. La confiance revient tranquillement...»

Les Inouk étaient privés des services de Jean-Michel Busque (genou), de Nicolas Lamoureux-Bisson (épaule) et de Maxime Baillargeon (cheville). Francis Robichaud, encore ébranlé par le combat qu'il a livré vendredi, n'a quant à lui pas terminé le match.

En contre-partie, Patrice Demuy était de retour dans l'uniforme granbyen après avoir disputé deux matches avec les Saguenéens de Chicoutimi. Blanchi avec les Sags, il a inscrit son troisième but de la saison, dimanche, avec les Inouk.

Philip Sardinha, Jason Crack et Maxime Fournier, avec le but égalisateur à 16:16 minutes de la troisième période, ont été les autres à déjouer Raphaël Pitt-Roy. Pour Fournier, premier choix des Inouk au dernier repêchage, il s'agissait d'un premier filet dans la Ligue junior du Québec.

Les Inouk, qui présentent maintenant une fiche de cinq victoires, neuf défaites et une défaite en prolongation, recevront les Cougars de Sherbrooke, jeudi soir.

Tous les détails dans notre édition de lundi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer