Coup de pouce à l'école Mgr-Douville pour l'achat d'équipements sportifs

L'équipe de Simon Rivard a remis un chèque... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

L'équipe de Simon Rivard a remis un chèque de 16 000$ à l'école primaire Mgr-Douville, à Farnham, pour l'achat d'équipements sportifs. Sur la photo, on aperçoit Steve Charbonneau, Jean-Pierre Le Gresley, Manon Cloutier, Maryse Gaboriault, Simon Rivard, Josef Hüsler et Isabelle Charest.

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Farnham) L'avenir s'embellit pour les jeunes sportifs qui fréquentent l'école primaire Mgr-Douville, à Farnham.

L'établissement de la rue Saint-Romuald Sud a reçu hier 16 000$ pour l'achat d'équipements sportifs. Le don provient d'un groupe de cinq participants au dernier Grand Défi Pierre Lavoie dirigé par Simon Rivard, un homme d'affaires de Boucherville qui a fait son secondaire à Granby.

«Quand on arrive avec de tels investissements, c'est Noël avant l'heure! , souligne M. Rivard, qui travaille dans l'assurance. Ce sont des budgets qu'ils n'ont jamais eu.»

En effet, une école comme Mgr-Douville ne bénéficie normalement que de quelques centaines de dollars par année pour de tels achats.

Grâce à ce don, elle pourra faire l'acquisition de balles, ballons, gants de baseball, cordes à danser, paniers de basket-ball, bâtons de hockey-bottine et armoires de rangement, précise l'enseignante Maryse Gaboriault. Un projet de terrain d'hockey-balle est aussi dans les cartons.

Prévention

Depuis six ans, l'équipe Bouge! Bouge! de Simon Rivard a aidé une quinzaine d'écoles du Québec en sollicitant, à chaque Défi, des dons de particuliers. Cette année, le quintette a ciblé l'école Mgr-Douville par l'entremise de Steve Charbonneau, ex-directeur du service des loisirs, culture et tourisme à la Ville de Farnham.

«Je ne m'attendais pas à ce qu'ils en ramassent autant!», dit l'ex-footballeur, aujourd'hui directeur exécutif à la Fondation des sports adaptés. L'école Mgr-Douville était peu pourvue en équipement scolaire, ajoute-t-il.

«Quand la cause est bonne, on réussit, dit M. Rivard. Les saines habitudes de vie, ça part de l'école. Quand on pense que 50% de nos impôts vont en soins de santé, et que l'activité physique permet de prévenir beaucoup de maladies, on réalise que la prévention, c'est important.»

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer