Élections scolaire : l'ancien maire de Dunham se désiste

L'ex-maire de Bedford Claude Dubois a été élu... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'ex-maire de Bedford Claude Dubois a été élu par acclamation comme commissaire dans le secteur de municipalités de Bedford, Dunham, Pike River, Saint-Armand, Stanbridge East et Stanbridge Station.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Dunham) Le duel appréhendé pour l'élection d'un commissaire dans le sud-ouest de Brome-Missisquoi n'aura finalement pas lieu.

Le candidat Jean-Guy Demers, ex-maire de Dunham, s'est désisté de la course, a indiqué le président d'élection André Messier, directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs.

Il n'a pas été possible de connaître les raisons de l'abandon de M. Demers. Joint hier, le principal intéressé a raccroché dès que La Voix de l'Est s'est présentée. Il y a deux semaines, il avait déversé un chapelet d'injures dans la boîte vocale du journal, outré que les faits saillants de son passage à la mairie de Dunham aient été rappelés.

Sous l'ère de Jean-Guy Demers, de 2009 à 2013, la municipalité avait été mise sous tutelle par Québec - le conseil ne fonctionnait plus - et le coloré maire avait été condamné pour diffamation envers un conseiller.

Le seul autre candidat dans l'actuelle élection scolaire, l'ex-maire de Bedford Claude Dubois, est donc élu par acclamation et représente désormais les municipalités de Bedford, Dunham, Pike River, Saint-Armand, Stanbridge East et Stanbridge Station.

L'homme de 61 ans s'est dit très heureux. «J'ai hâte d'embarquer dans les dossiers pour qu'on travaille tous dans le même sens, pour la réussite des élèves», dit M. Dubois, qui souhaite réduire le décrochage scolaire et préserver les écoles de village.

«On est des petites villes, ici, et on veut préserver nos acquis.» Il estime que son expérience comme maire pendant 14 ans sera «un atout pour tout le monde».

Intérêt

Dommage que les gens ne s'intéressent pas davantage aux élections scolaires, déplore M. Dubois, aussi représentant pour l'entreprise familiale d'articles de peinture, Les Brosses industrielles, à Granby. «Val-des-Cerfs, c'est une grosse boîte, et le plus gros employeur de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska.»

Comme le laisse entendre le gouvernement, il prédit que le monde scolaire subira bientôt de profondes modifications, mais ignore lesquelles.

Une chose est sûre, Claude Dubois veut être «au-devant de l'ouvrage» et se rend à Val-des-Cerfs «pour travailler». «Je serai les yeux et les oreilles de gens», dit-il.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer