2e Annuelle les 100 à B7: pour amateurs de sensations fortes

Tout juste avant le coup de départ, le... (photo Maxime Sauvage)

Agrandir

Tout juste avant le coup de départ, le Centre national de cyclisme de Bromont, et son directeur général Nicolas Legault, avaient réservé une surprise de taille à Lyne Bessette, en inaugurant une halte à son nom.

photo Maxime Sauvage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Marie-Ève Martel</p>
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est

(Bromont) Plus de 200 cyclistes ont affronté le parcours relevé concocté par la cycliste olympique Lyne Bessette, samedi. La pluie, le vent, les pentes, la boue et même la grêle n'ont pas ralenti les ardeurs de ces amateurs de vélo, réunis pour la deuxième annuelle des 100 à B7.

Malgré quelques légères modifications, le trajet de 100 km, qui se déroule presque entièrement sur de la terre battue, était similaire au parcours proposé aux participants venus l'année précédente. La randonnée n'était pas de tout repos, si bien que plusieurs cyclistes ont proposé de renommer l'événement «Les 100 à Bossette». Et c'est en raison de son niveau élevé de difficulté que la course se veut amicale, et que seuls quelques segments sont chronométrés.

«Les gens qui font mon parcours, ce sont des personnes qui aiment le challenge, explique Mme Bessette. Il faut que ce soit un défi, sinon ils trouvent ça plate. Quand c'est trop facile, ils n'ont pas d'histoire à raconter. Les participants aiment ça raconter les anecdotes et les difficultés qu'ils ont rencontrées sur le parcours.»

Maculés de boue au terme de leur périple, les amateurs de sensations fortes en ont donc eu pour leur argent.

«Je la redoutais [la randonnée], mais ça a super bien été», raconte Nicolas Déry, qui se souvenait encore du parcours ardu auquel il s'était buté l'année dernière.

Son ami Philippe Lanctôt a lui aussi apprécié son expérience, malgré une averse survenue en milieu de randonnée. «Mais quand tu as le bon linge, ça ne dérange pas», croit-il.

Un hommage

Tout juste avant le coup de départ, le Centre national de cyclisme de Bromont avait réservé une surprise de taille à Lyne Bessette, en inaugurant une halte à son nom.

«Imagine! C'était une belle surprise, c'était le fun!» se réjouit l'athlète, flattée de cette attention.

« Voilà un an qu'on travaillait sur le projet, financé par la Ville de Bromont et le Pacte rural, » indique Nicolas Legault, directeur général du CNCB. «Lyne, ça fait 15 ans qu'elle est ici et qu'elle s'implique beaucoup dans la communauté, dit-il. Elle fait découvrir nos routes et nos chemins en plus de faire rayonner le vélo dans la région. On voulait lui rendre hommage.»

Philippe Lanctôt et Nicolas Déry en étaient à leur deuxième participation en tout autant d'années aux 100 à B7.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer