Bientôt une nouvelle caserne à Sainte-Christine

C'était un grand jour pour les élus, les... (photo Alain Dion)

Agrandir

C'était un grand jour pour les élus, les citoyens et les pompiers de la municipalité de Sainte-Christine, présents à la pelletée de terre donnant le coup d'envoi aux travaux de construction de la future caserne des pompiers.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(Sainte-Christine) Les pompiers de Sainte-Christine auront bientôt droit à une caserne digne de ce nom. Après avoir séjourné pendant des décennies dans une ancienne salle municipale convertie et rénovée, ils pourront enfin avoir une caserne fonctionnelle et sécuritaire. Une pelletée de terre officielle a donné le coup d'envoi au projet évalué à près d'un million de dollars, hier, sur le terrain du chemin Béthanie, qui accueillera la future caserne.

«C'est un projet qu'on attend depuis longtemps, a indiqué Jacques Leclair, directeur de la brigade. On va avoir un bâtiment efficace, économique et sécuritaire.»

La bâtisse actuelle est plus que désuète. L'ancienne salle municipale construite dans les années 1920, puis transformée en caserne, est dépourvue des services sanitaires et de l'approvisionnement en eau. De plus, l'espace y est si restreint qu'il y a à peine un pied entre les camions du service. «C'est un garage», résume M. Leclair.

Dans le collimateur depuis deux ans

Depuis plus de deux ans, le projet de construction d'une nouvelle caserne est dans le collimateur. Les élus ont choisi un terrain au coeur de la municipalité pour ériger la bâtisse de 4800 pieds carrés. «C'est un projet d'envergure qui est très attendu de la part du service des incendies, des citoyens et des élus», indique la mairesse de Sainte-Christine, Huguette St-Pierre Beaulac.

Le député de Johnson, André Lamontagne, a pour sa part souligné que ce projet est «un jalon important dans l'avenir de Sainte-Christine». «Pour les municipalités qui sont plus petites, les défis sont plus grands», a-t-il illustré.

La future caserne comptera quatre portes de garage, une salle de formation, un bureau pour le directeur du service, de l'espace de rangement, et tous les équipements et commodités conformes aux exigences ministérielles. Les pompiers, qui répondent à une douzaine d'appels annuellement en plus de l'entraide offerte aux municipalités voisines, projettent l'implantation d'un service de premiers répondants, qui aurait sa place dans la caserne.

Le projet évalué à près d'un million de dollars n'aurait pas été possible sans la subvention accordée par le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, qui débourse 70% de la facture, a précisé la mairesse.

L'ancienne caserne sera conservée. Le bâtiment pourrait être converti pour accueillir le garage municipal ou servir de lieu d'entreposage, indique Mme St-Pierre Beaulac.

Les pompiers devraient déménager dans leur nouvelle caserne au printemps.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer