Granby achète des canons à neige

La Ville de Granby pourra dorénavant enneiger les... (photo Maxime Sauvage, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

La Ville de Granby pourra dorénavant enneiger les buttes de glissade des parcs Daniel-Johnson et Terry-Fox quand bon lui semble et autant de fois qu'elle le désire.

photo Maxime Sauvage, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) La Ville de Granby pourra dorénavant enneiger les buttes de glissade des parcs Daniel-Johnson et Terry-Fox quand bon lui semble et autant de fois qu'elle le désire. Les élus ont récemment donné le feu vert à l'acquisition de deux canons à neige, au coût de 80 000$.

Depuis quelques années, le mandat était donné en sous-traitance dans le cadre d'un appel d'offres. Il en coûtait autour de 45 000$ pour une limite de deux enneigements annuellement.

Le directeur des travaux publics, Sylvain Flibotte, fait valoir que l'investissement sera rapidement rentabilisé. Et les canons à neige pourront être utilisés ailleurs qu'aux buttes de glissade. «Le but premier demeure l'enneigement des buttes. Mais si jamais il y a des activités spéciales et s'il manque de neige à certains endroits, les possibilités seront là», souligne M. Flibotte.

Selon lui, les préposés à l'entretien des parcs de la Ville seront formés pour opérer les systèmes de fabrication de neige. Ceux-ci seront disposés dans une remorque, de sorte qu'ils se déplaceront facilement.

Restera à déterminer comment s'effectueront le damage des pistes et la formation des couloirs de glisse, note Sylvain Flibotte. Auparavant, ces opérations étaient réalisées par le soumissionnaire de la Ville. Différentes options sont actuellement à l'étude, dit le directeur des travaux publics.

Deux entreprises ont déposé une soumission à la Ville pour la fourniture des systèmes d'enneigement artificiel: Snö Innovation de Saint-Bruno et Turbocristal de Boischatel. Près de 17 000$ séparaient les offres soumises par les deux firmes. Mais la soumission de Snö Innovation, à 63 000$, a été jugée non conforme notamment parce qu'elle prévoyait une pompe «démo», alors que la demande précisait un produit neuf. Une garantie moindre était également offerte.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer