Caisse de retraite de la ville de Granby : le déficit baisse de 3,5 M$

Les rendements boursiers des actifs de la caisse... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Les rendements boursiers des actifs de la caisse de retraite des employés de la Ville de Granby ont permis de faire fondre son déficit actuariel de 3 530 200$ en 2013. Ce déficit s'élève maintenant à 12,4 millions de dollars.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Granby) L'année 2013 s'est avérée faste pour les placements de la caisse de retraite des employés de la Ville de Granby. Les rendements boursiers de ses actifs ont permis de faire fondre son déficit actuariel de 3 530 200$. Il atteint maintenant 12,4 millions de dollars.

«Il reste du travail à faire, mais on s'améliore. On s'attend à ce que la situation (le déficit) se résorbe. Mais ça demeure très sérieux», soutient Jean-Pierre Renaud, directeur des finances de la Ville.

Les données recueillies par La Voix de l'Est font état d'un rendement moyen de 9% de la caisse de retraite pour les années 2011 à 2013. L'année 2013 a été exceptionnelle en terme de gain de valeurs boursières avec un taux de 20%.

Le déficit actuariel aurait été réduit davantage, n'eût été des nouvelles hypothèses de rendements calculées par les actuaires et de la mise à jour de la table de mortalité, signale M. Renaud. Alors que la cible de rendements était fixée à 6,25% lors des dernières années, les prévisions des actuaires pour les prochaines années sont de 6% annuellement. Ils ont aussi tenu compte dans leurs calculs de nouvelles tables de mortalité, c'est-à-dire de l'espérance de vie des employés actifs et à la retraite.

La Ville de Granby, estime M. Renaud, sort relativement indemne des nouvelles estimations actuarielles. Ce n'est pas le cas pour l'ensemble des villes avec un système de prestations déterminées. En tenant compte de ces nouvelles données pour leurs calculs, comme la loi les y oblige, les actuaires ont malgré eux ajouté à la pression qui pèse sur les caisses de retraite municipales.

«Ces nouveaux calculs tiennent compte de la réalité», dit-il, soulignant qu'ils arrivent cependant au moment où un débat de fond s'engage sur le financement des caisses de retraite des villes. «Ça va être dur pour certaines villes. Tout ça arrive en même temps», a-t-il dit.

À Cowansville, par exemple, les nouvelles estimations actuarielles ont englouti les 550 000$ de revenus d'intérêts obtenus lors des trois dernières années. Le déficit de la caisse des employés municipaux a augmenté de 1 127 700$, atteignant 4 287 900$. Plusieurs villes québécoises verront également leur caisse de retraite perdre de sa valeur.

Projet de loi 3

Les dirigeants de la Ville de Granby continuent d'étudier le projet de loi 3 à l'étude à l'Assemblée nationale. Le projet vise à modifier les régimes à prestations déterminées des municipalités. Le gouvernement libéral veut donner plus de latitude aux administrations publiques pour négocier un partage des déficits des caisses de retraite entre les bénéficiaires (employés actifs et ceux à la retraite) et les villes.

Ce partage est déjà une réalité à Granby, rappelle M. Renaud, à l'exception des policiers. Le projet de loi comporte également un volet sur les déficits passés.

Le projet de loi est encore à l'étude par la Ville et ses actuaires, a dit M. Renaud. «Quels seront les impacts sur les employés et sur la Ville? C'est ce qu'on étudie», a dit le directeur des finances, ajoutant que le projet de loi comportait des «trous», selon les actuaires. Il n'a pas voulu donner d'exemple.

La Ville de Granby verse 7,7% du salaire de ses employés, hormis ses policiers, dans leur caisse de retraite. Ceux-ci y contribuent pour 9,11%, pour un total de contributions de 16,81% (3 942 100$ pour l'année 2013). En plus de ce montant, la Ville injecte un montant tous les ans pour renflouer la caisse, c'est-à-dire pour éponger le déficit. L'an dernier, 1 711 100$ ont ainsi été dépensés.

L'administration granbyenne prévoit que le déficit sera remboursé en 2026.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer