Plus rassembleur que jamais

Le projet de conversion de l'église Notre-Dame en... (photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

Le projet de conversion de l'église Notre-Dame en institut technologique du Cégep de Granby : plus rassembleur que jamais.

photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est

(Granby) Le projet de conversion de l'église Notre-Dame en institut technologique du Cégep de Granby est plus rassembleur que jamais. Il est désormais piloté par un triumvirat composé du maire Pascal Bonin, du directeur général du Cégep, Sylvain Lambert, et du député de Granby, François Bonnardel. «On est tous sur la même longueur d'onde», affirme le maire Bonin.

«On travaille de très près pour faire un projet où toute la communauté sera gagnante, que ce soit au niveau commercial, de l'éducation, de la culture, des arts et des sports», a ajouté le maire lundi en entrevue, à l'issue de la séance du conseil municipal.

Le projet dépasse même les frontières régionales, car il a l'appui d'entreprises de Brome-Missisquoi, de même que du CLD et de la MRC de cette région, a souligné hier le DG du Cégep. Le député de Brome-Missisquoi, Pierre Paradis, est aussi actif dans le dossier, a ajouté Sylvain Lambert.

Même l'ex-conseillère municipale, Éliette Jenneau, à l'origine d'une pétition visant à transformer l'église Notre-Dame en salle de concert, a modifié son discours, à la suite d'une rencontre avec M. Lambert. Elle n'est plus opposée à la transformation du sous-sol de l'église en institut technologique... à condition que la nef continue à avoir la vocation de salle de concert au bénéfice de la communauté. Une assurance que Mme Jenneau a dit hier avoir reçue de Sylvain Lambert.

Multifonctionnelle

«On veut toujours que la nef accueille une salle multifonctionnelle. Mais l'espace doit vivre le plus possible. On va s'assurer qu'on puisse y offrir des concerts. Mais la salle peut aussi avoir une vocation culturelle et communautaire», avance M. Lambert.

«On n'a jamais dit qu'il n'y aurait pas de salle de spectacles. On veut juste que la nef soit multifonctionnelle, donc qu'elle puisse servir à plusieurs choses. On s'obstine sur des mots, je pense», dit pour sa part le maire Bonin.

Lundi soir, à la séance du conseil municipal, Éliette Jenneau a néanmoins déposé une partie de sa pétition, composé de 1366 noms. Elle continuera à recueillir les signatures jusqu'à la fin du mois. «J'espère que la pétition va vous servir d'appui populaire pour les demandes de subventions», a déclaré Mme Jenneau aux élus.

L'ex-conseillère a toutefois voulu savoir, lors de son intervention, si le public pouvait avoir accès à l'entente entre la Ville et le Cégep. «Est-ce que le Cégep a acheté l'église?», s'est enquise Mme Jenneau. «On tombe dans la fabulation», a laissé tomber le maire Bonin. Aucune entente n'a été conclue, dit-il. «On est à travailler le dossier et à le porter. Il n'y a pas de signatures encore», note Pascal Bonin. Le Cégep n'a pas l'intention d'acquérir l'église, précise cependant Sylvain Lambert.

Chose certaine, le dossier est assez avancé pour que le député de Granby, François Bonnardel, le dépose sous peu au ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Science, Yves Bolduc (voir autre texte en page 5).

Plus rare

Pascal Bonin estime que le projet de l'église Notre-Dame, propriété de la Ville depuis 2012, est «plus rare». «On a l'habitude de transformer un bâtiment pour une seule fonction. Là, on y a plutôt été avec une idée différente où un même bâtiment (l'église) a plusieurs fonctions. C'est le secret. Si on veut garder l'église Notre-Dame, il faut être imaginatif», estime le maire.  

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer