Début d'enquête préliminaire pour Patrice Beauregard

Une vingtaine de témoins sont attendus afin d'étayer... (photo La Voix de l'Est)

Agrandir

Une vingtaine de témoins sont attendus afin d'étayer la preuve recueillie contre Patrice Beauregard.

photo La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Faucher
La Voix de l'Est

(Granby) Les circonstances entourant la découverte d'un cadavre dans un édifice incendié il y a un an, à Farnham, ont été au centre des témoignages entendus au palais de justice de Granby, hier.

Le tribunal a amorcé l'enquête préliminaire de Patrice Beauregard, accusé d'homicide involontaire et d'incendie criminel. L'homme de 29 ans de Dunham était le propriétaire de l'immeuble de la rue Principale Est détruit par les flammes en septembre 2013.

Dans les décombres, les pompiers avaient trouvé le cadavre de Guillaume Savard, 25 ans. L'accusé, qui était propriétaire de l'immeuble depuis 2010, n'était pas présent au moment du crime. Il a été arrêté 11 jours plus tard par l'Équipe d'enquête régionale de Cowansville de la SQ.

M. Beauregard a plaidé non coupable aux accusations portées contre lui et demeure en liberté sous conditions durant le processus judiciaire. Il s'expose à la peine maximale de prison à perpétuité.

Photos

L'audience d'hier a notamment permis d'entendre un ancien locataire et un policier qui a décrit les nombreuses photos prises sur les lieux du sinistre. La défense a aussi fait plusieurs admissions. Le contenu des témoignages est toutefois frappé d'une ordonnance de non-publication, comme c'est habituellement le cas lors d'enquêtes préliminaires.

Vêtu d'un veston foncé et d'une chemise pâle, Patrice Beauregard a assisté calmement à cette étape. Quatre jours ont été réservés afin de permettre au juge Serge Champoux, de la Cour du Québec, d'évaluer si la preuve soumise justifie la tenue d'un procès. En tout, une vingtaine de témoins sont attendus.

L'accusé est défendu par Me Gerson jr Foisy, tandis que Me Karyne Goulet représente la Couronne. Par le passé, M. Beauregard a fait face à des accusations de voies de fait, de conduite dangereuse et de bris de condition.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer