Le club de Bromont change de mains : Nouvel élan pour le Golf des lacs

Normand et Juli Choinière, les anciens propriétaires du... (Photo Alain Dion, La Voix de l'Est)

Agrandir

Normand et Juli Choinière, les anciens propriétaires du Golf des Lacs, au côté des nouveaux, Josée Pinard et Daniel Jetté.

Photo Alain Dion, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Cynthia Laflamme</p>
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est

(Bromont) Une page se tourne pour les Choinière, qui ont construit et exploité le Golf des Lacs, à Bromont, depuis vingt ans. Ils ont conclu la vente de leur terrain de golf le 2 octobre à une famille de la région. La nouvelle a été annoncée au personnel hier.

C'est une famille bromontoise qui prend possession des lieux. La vocation du club ne changera pas, a-t-on assuré, mais d'importantes modifications au pavillon seront apportées. « Pour tout de suite, on veut tout rénover, faire un face lift, et à l'intérieur, on rénove tout », affirme Josée Pinard, nouvelle propriétaire avec son conjoint Daniel Jetté, tous deux des amants du golf. Pour Juli Choinière et son père Normand, la vente n'a pas été facile puisque les lieux regorgent d'efforts et de souvenirs. Si bien qu'ils ont conservé leur maison bigénérationnelle située sur la terre.

« Laurie, ma fille de 12 ans, est la cinquième génération de Choinière sur la terre ici, confie la femme d'affaires. Donc il y a beaucoup de sentiments et d'émotions, on ne voulait pas perdre pied, perdre notre bébé. » Elle se rappelle d'ailleurs la date exacte de l'ouverture du terrain de golf et l'état des terres auparavant, où des vaches broutaient et où ils faisaient les foins. « Ça a été construit avec ma machinerie, c'est moi qui a fait ça, raconte M. Choinière en pointant l'ensemble de l'oeuvre. Et je ne jouais pas au golf. » « C'était notre ancienne ferme d'amusements qu'on a transformée, et toute la terre qui a été cultivée. Il a fait (le terrain) avec la machinerie. »

Club en santé

Juli et Normand Choinière continueront à exploiter le golf jusqu'au 31 octobre, date de la fin de leur année financière. Ils remettent aux nouveaux propriétaires un terrain en santé qui ne connaît pas les mêmes difficultés que bien des clubs au Québec, dans quels lieux la relève se fait rare. « C'est le troisième été où ça va mieux que jamais, indique Mme Choinière. On est à la hausse, on a fait beaucoup de promotions, de promotions Internet, ça va super bien. »

Quant aux nouveaux propriétaires, ils tenteront de renouveler la clientèle et de diversifier les golfeurs. Comme il s'agit de leur premier terrain de golf, ils vont réfléchir à un plan d'action afin d'exploiter au maximum la place. Ça passera notamment par l'utilisation des salles pour des réceptions, des mariages ou même des 5 à 7.

Les employés ont été avisés de la vente, mais n'avaient pas rencontré leurs nouveaux patrons, hier en fin de journée. « On va les rencontrer moi et ma femme un à un et on va voir leurs perspectives, assure M. Jetté. On va essayer de les garder. »

 

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer