Traverses piétonnières: Note presque parfaite pour les automobilistes

Les piétons sont plus indisciplinés que les automobilistes... (Photo Janick Marois)

Agrandir

Les piétons sont plus indisciplinés que les automobilistes aux traverses. En compagnie des policiers de Bromont,La Voix de l'Est a été à même de constater que plusieurs marcheurs traversent la rue sans emprunter la traverse.

Photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Karine Blanchard
La Voix de l'Est

(BROMONT) Les piétons sont plus indisciplinés que les automobilistes aux traverses aménagées spécialement pour eux. C'est ce qu'a constaté La Voix de l'Est, qui a accompagné des policiers de Bromont, hier, lors d'une journée d'opérations qui s'inscrit dans la campagne provinciale Octobre, mois des piétons.

Une équipe de trois policiers se rassemble au poste de police et prépare l'opération à venir. Tout comme leurs collègues des autres services policiers, les agents intensifient les interventions aux traverses piétonnières pour assurer la sécurité des usagers en ce mois consacré à la sécurité des piétons. «Les deux premières semaines de septembre, dans les zones scolaires, on fait un peu plus de prévention, mais ensuite, on donne des contraventions si des infractions sont commises», explique le sergent Dany Breault, du Service de police de Bromont.

Les policiers ont réalisé une première opération à la traverse située sur la rue Shefford, à quelques pas de l'église, au coeur de la municipalité. Un dos d'âne force d'ailleurs les automobilistes à réduire leur vitesse. «Les gens ont plus tendance à ralentir», constate le sergent Breault. Lorsqu'il y a une telle traverse, les automobilistes ont l'obligation de freiner et céder le passage aux piétons, sous peine d'écoper d'une contravention de 100$, plus les frais. Même les cyclistes sont tenus d'adopter le même comportement. Les piétons ont pour leur part l'obligation d'emprunter une traverse ou une intersection, et de ne pas traverser en diagonale. Dans le cas contraire, ils s'exposent à une amende de 15$. 

Les automobilistes ont une bonne conduite

Sur l'heure du dîner, un va-et-vient constant des véhicules est observé sur la rue Shefford. Les piétons sont également nombreux à se promener dans le secteur. À pied dans le stationnement de l'église, le sergent Breault est peu visible, ce qui lui permet d'observer les automobilistes afin de s'assurer qu'ils respectent la loi. Deux autres agents sont postés plus loin, à bord de leur voiture de patrouille, pour procéder à une interception au besoin. 

À cet endroit, les automobilistes ont obtenu une note parfaite, ou presque. Un seul conducteur ne s'est pas immobilisé à la traverse piétonnière. On ne peut toutefois pas en dire autant des piétons. À plusieurs occasions, des marcheurs ont traversé la rue sans l'emprunter même s'ils se trouvaient à deux ou trois pieds d'elle. Tous les piétons fautifs ont été avertis par le policier. Un peu plus tard en journée, les policiers se sont postés près des deux traverses piétonnières situées sur la rue de Gaspé devant l'école La Chantignole, à la sortie des classes. Même si le flot de circulation était moins important que sur la rue Shefford, La Voix de l'Est a constaté à une seule occasion qu'un piéton n'a pas traversé au bon endroit. Quant aux automobilistes, tous ont respecté la signalisation et cédé le passage aux marcheurs.

Au terme de l'opération, aucun constat n'a été émis pour des infractions relatives au respect des traverses piétonnières. Des contraventions ont toutefois été délivrées pour des excès de vitesse et pour l'utilisation du cellulaire au volant. Les policiers poursuivront leurs opérations jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer