Pesticides et insecticides: la montée du biologique

«On fait du dépistage. Si on découvre quelque... (photo Alain Dion)

Agrandir

«On fait du dépistage. Si on découvre quelque chose, on essaie de trouver des façons d'intervenir qui auront le moins d'impact sur la nature», explique l'agronome Daniel Venneman du Dura-Club de Bedford (à gauche sur la photo). Il pose en compagnie d'Annie Larose, coordonnatrice de projets au Dura-Club, et Louis Roy, directeur à la production du Domaine Pinnacle.

photo Alain Dion

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Frelishburg) Daniel Venneman connaît bien les majestueuses terres du Domaine Pinnacle à Frelighsburg. Depuis deux ans, il les arpente chaque semaine pour examiner les milliers de pommiers du célèbre verger. Il regarde si les arbres et les pommes croissent bien, observe les insectes, est la recherche du moindre indice annonçant une anomalie. En tel cas, son travail consiste à proposer aux propriétaires des solutions qui tiennent compte de l'environnement. Les solutions biologiques sont d'emblée privilégiées.

«On fait du dépistage. Si on découvre quelque chose, on essaie de trouver des façons d'intervenir qui auront le moins d'impact sur la nature», explique l'agronome du Dura-Club de Bedford.

L'industrie de la pomiculture a maille à partir avec les carpocapses. Ces insectes sont capables de ravager des vergers, dit M. Venneman. Ils piquent les pommes et des larves s'y développent. Au Domaine Pinnacle, comme dans plusieurs autres vergers, une technique biologique a été utilisée pour écarter cette menace. Elle consiste à dérouter les insectes mâles. Des languettes collées sur les arbres imitent les phérormones, ces substances chimiques émises par les carpocapses femelles pour attirer les mâles à des fins de reproduction.

«Les mâles passent leur temps à les chercher, mais ne les trouvent jamais. Ils s'éliminent d'eux-mêmes», souligne Louis Roy, directeur adjoint à la production du Domaine Pinnacle. «C'était la solution parfaite pour nous.»

Tous les détails dans notre édition de samedi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer