Tensions entre une femme d'affaires et la municipalité de Saint-Étienne-de-Bolton

Lucie Roy croit que l'administration municipale bloque son... (photo Michel Laliberté)

Agrandir

Lucie Roy croit que l'administration municipale bloque son projet pour lui nuire financièrement. «Ils m'ont tout enlevé mes droits. Ils veulent me forcer à faire faillite.»

photo Michel Laliberté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Laliberté
Michel Laliberté
La Voix de l'Est

(Saint-Étienne-de-Bolton) Un projet immobilier le long de la route 112 à Saint-Étienne-de-Bolton est source de conflits. Tensions, expropriation et menaces de poursuites sont au menu dans cette affaire opposant une femme d'affaires et la municipalité.

Depuis 2002, Lucie Roy travaille à obtenir toutes les autorisations pour développer une grande parcelle de terre au nord de la route 112. Deux phases étaient prévues. La première compte 16 terrains. Douze ont trouvé preneur. Mais un seul des acheteurs a, depuis, construit une maison. Les autres se sont tous butés au refus de la municipalité de leur délivrer un permis de construction. Cause du rejet de leurs demandes: le chemin Roi, qui dessert les terrains du développement et qui se termine dans un cul-de-sac, n'est pas conforme aux normes municipales.

L'état du chemin et sa largeur empêcheraient les véhicules d'urgence de se rendre sur place en cas d'accidents, explique le maire Pierre Patry. «Nos camions de pompiers ne pourraient pas répondre à un appel d'incendie», a-t-il dit lorsque nous l'avons joint.

Tous les détails dans notre édition de vendredi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer