Le corridor de sécurité, un an après  : encore beaucoup de sensibilisation à faire

Des agents du service de police de Granby... (photo Janick Marois)

Agrandir

Des agents du service de police de Granby ont mené une opération de sensibilisation en lien avec la Loi sur le corridor de sécurité, hier, devant le poste de police de la rue Simonds.

photo Janick Marois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est

(Granby) Depuis l'adoption, il y a un an, de la Loi sur le corridor de sécurité, communément appelée Move over law, les agents du service de police de Granby ont émis une quarantaine de constats d'infraction en lien avec la nouvelle réglementation. Même si plusieurs usagers de la route ont modifié leur comportement, il reste beaucoup de travail de sensibilisation à faire.

C'est ce qui ressort du bilan qu'a dressé le service de police de Granby, hier, lors d'un point de presse. «Notre but, ce n'est pas de donner des contraventions, mais plutôt de créer de bonnes habitudes chez les conducteurs. Ils doivent comprendre que ce n'est pas une option, c'est une obligation», indique la porte-parole du service de police de Granby, Caroline Garand.

Rappelons que le projet de loi 57, adopté par l'Assemblée nationale le 5 août 2012, est survenu près de huit mois après la mort tragique de l'agent du service de police de Bromont, Vincent Roy. La collision fatale s'est produite en bordure de la route 139 alors que le patrouilleur venait d'intercepter une automobiliste. Bien que le policier ait stationné son véhicule sur l'accotement pour se protéger, une femme au volant d'un camion cube est tout de même venue le faucher.

Tous les détails dans notre édition de mardi

Abonnez-vous à La Voix de l'Est ou à LaVoixdelEstSurMonOrdi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer